Le président Damiba signant la Charte de la Transition ce mardi 1er mars 2022

Si l’on s’en tient aux dispositions de la Charte de la Transition signée ce mardi par le président Damiba, le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), auteur du Coup d’état du 24 janvier, cessera d’exister avec l’effectivité des organes de la Transition.

Tout comme l’Acte fondamental n’existe plus avec l’entrée en vigueur de la Charte de la Transition.

En lieu et place du MPSR, ce sera le Conseil d’orientation et de suivi de la transition (COST), l’organe suprême, présidé par le Président de la Transition, Président du Faso.

‘’Le Conseil d’orientation et de suivi de la transition est composé de personnalités militaires et civiles du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration, et toute autre personne épousant les idéaux dudit Mouvement et remplissant les conditions suivantes :

-être de nationalité burkinabè ;

-jouir de ses droits civiques et politique et ne pas être dans un cas d’incapacité prévue par la loi ;

-n’avoir jamais fait l’objet d’une condamnation pénale pour crime ou délit touchant à l’honneur et la probité ;

-avoir les compétences requises ;

– être intègre, impartial et de bonne moralité.’’

Jean Barry

Burkina Demain

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.