Le bureau exécutif du Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture a tenu une assemblée générale le 11 octobre 2016 à Ouagadougou, en vue de faire le point de la grève de 72 h et d’envisager l’avenir.
synatic

Au terme de cette rencontre, le SYNATIC a décidé de déposer de nouveau un préavis de grève de 96 h, du 26 au 29 octobre prochain, puis suivra une autre d’une semaine, du 6 au 13 novembre 2016.

Après avoir été informé que le premier ministre Paul Kaba Thiéba, n’a pas encore reçu le bureau du SYNATIC, alors qu’il avait prévu de le faire avant son voyage aux Etats-Unis, au début du mois, les militants n’ont pas caché leur colère.

Alors que certains proposaient une grève perlée, d’autres, une grève illimitée.
Par ailleurs, le bureau du Synatic et les syndiqués ont condamné la démarche des autorités du ministère de la Communication qui tentent de saboter l’action des travailleurs de l’information et de la communication. Car, il est ressorti que des chefs de services ont été approchés pour assurer le service minimum moyennant une rétribution financière.

Et le secrétaire général du mouvement, Sidiki Dramé a demandé aux intéressés de ne pas se laisser désarmer, qu’ils peuvent prendre l’argent qui leur serait proposé dans le futur. De son explication, c’est l’argent du contribuable.

Mathias Lompo
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.