La cérémonie de lancement du Fonds d’appui à la presse privé(FAPP) et d’installation de son Directeur général, Bê Palm, a eu lieu, ce mardi 18 octobre 2016 à Ouagadougou, en présence des acteurs du monde de la presse privée, des anciens ministres du département en charge de la Communication.
fonds

Selon le ministre Rémis Fulgance Dandjinou, le FAPP se veut un instrument qui vise à contribuer au développement des médias privés à travers la modernisation des infrastructures, l’équipement et l’accompagnement financier aux activités des médias.

Le Directeur général du FAPP, Bê Palm, a dit mesurer l’ampleur de la mission qui l’attend ; puis il a annoncé que des concertations seront organisées avec les acteurs pour définir les critères d’octroi de l’aide publique.

A l’en croire, le montant alloué par l’Etat pour le fonds est de 700 millions francs CFA, au titre de l’année 2016.
fonds-1

Le président de la Société des éditeurs de presse(SEP), Boureima Ouédraogo a salué la mise en place du projet et il a souhaité que le FAPP permette aux bénéficiaires de sortir de l’assistanat permanent.

Le Fonds d’appui à la presse privée (FAPP) vise à mieux structurer l’appui de l’Etat au développement des différentes composantes de la presse privée (écrite, en ligne et audiovisuelle). Le FAPP vise à servir les subventions de l’Etat aux entreprises de presse privées, assurer la sous-traitance au niveau de la distribution de la presse, financer et/ou de cofinancer la formation, les études et conseils, le développement de la presse privée et les projets d’intérêts collectifs.

Joachim Batao
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.