Dans un communiqué rendu public, ce vendredi 13 janvier 2017, la direction de la communication et des relations publiques des armées, fait part d’un incident survenu au nord du Burkina Faso et qui a coûté la vie à un individu. Gendarmes

Selon le communiqué, les faits se sont produits dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 janvier 2017 à Banh, localité située à la frontière avec le Mali, dans la province du Loroun, à 72 km au nord de Ouahigouya. Il ressort que « trois individus dont deux hommes et une femme, à moto n’ont pas obtempéré aux sommations des hommes de garde alors qu’ils étaient retrouvés dans une zone interdite ».

Cette attitude «suspecte» aurait suscité une «vive réaction» de la garde, qui «a malheureusement entrainé la mort d’un homme et la blessure des deux autres qui ont été transporté au CHU de Ouahigouya».

Le Chef d’Etat-major général des armées présente ses sincères condoléances à la famille du disparu et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Toutefois, il rappelle « que dans le contexte actuel et pour la sécurité de tous, il est fortement recommandé aux populations de respecter scrupuleusement les mesures de sécurité mises en place.»

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.