A quelques jours du deuxième Congrès ordinaire de l’Union pour la renaissance/parti sankariste (UNIR/PS), le comité national d’organisation a organisé, ce lundi 23 janvier 2017 à Ouagadougou, une conférence de presse , pour faire le point des préparatifs.BOUDO

« Ce sera un tremplin pour l’UNIR/PS de faire un bilan analytique et prospectif de sa décision de mettre en avant l’intérêt du peuple burkinabè, en allant à la majorité présidentielle », a avancé le président national du comité d’organisation, Athanase Boudo.
« Jusqu’à présent, nous pensons que nous sommes dans une bonne dynamique, nous sommes dans une bonne prédisposition. (…). Nous sommes présents dans toutes les institutions (Assemblée nationale, gouvernement et dans l’administration de façon générale), nous sommes responsables et nous assumons les actes que nous posons », a-t-il dit, en notant que les congressistes vont apprécier la participation du parti à la gestion du pouvoir

De son avis, le peuple participe mieux à la gestion du pouvoir d’Etat, grâce également aux efforts de l’UNIR/PS et du MPP pour assurer la bonne gouvernance. Il a expliqué que la parole est libérée dans les réseaux sociaux, l’expression syndicale, l’opinion publique nationale et internationale; tout le monde a l’occasion de critiquer.

Selon lui, Mariam Sankara, épouse l’ex-chef de la révolution, a été conviée à la rencontre. « Vous savez qu’elle a parrainé la première convention des sankaristes en mai 2015 qui visait à réunir les partis sankaristes. Elle est militante UNIR/PS. En tout cas, si son calendrier lui permet, elle va venir », parole de M. Boudo.

Le congrès va être marqué par le renouvellement de l’organe dirigeant du parti et des conférences publiques portant sur les thèmes: « Le sankarisme : idéologie, doctrine ou mode de gouvernement ? », « Le rôle des sankaristes dans l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 », « Le sankarisme à l‘épreuve de la gestion du pouvoir d’Etat ».

Par ailleurs, il y aura un concert organisé en l’honneur des militants, amis, sympathisants de l’UNIR/PS, avec la participation de Fadal Dey, de SamsK Le Jah, de Salif Widga, d’Iron Bunder et d’Hamad Rabin.

Joachim Batao
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.