Le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale organise, du 9 au 11 février 2017 à Ouagadougou, un atelier national de réflexion sur l’organisation des concours de la fonction publique. Objectif, pallier aux éventuelles difficultés.SAW

Selon le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale, Clément P. Sawadogo, les fraudes qui ont entaché les sessions de 2007 et 2015 ont mis à mal la crédibilité des concours directs et occasionné des réprobations de l’opinion publique.

De ses explications, les généralités sur les concours de la fonction publique, le dispositif législatif et règlementaire de la gestion des concours, les aspects organisationnels et financiers et la présentation de la plateforme e-concours sont les modules qui seront dispensés aux participants (organisateurs, candidats, société civile, concepteurs et correcteurs de sujets). Et ceux-ci vont également analyser le dispositif pour dégager ses forces , ses faiblesses et les risques potentiels.

Les participants devront faire des propositions innovantes « en vue de garantir l’égalité de chance des candidats, la transparence et l’équité », a souligné le ministre qui a dit qu’un audit de l’administration publique a révélé que le système actuel reste exposé aux risques de fraudes, de corruption et de trafic d’influence

Joachim Batao
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.