L'épouse du président Laurent Gbagbo est acquittée mais devrait restée parce qu'elle purge une peine de 20 ans écopée lors d'un premier procès en 2015

Le verdict vient de tomber dans le procès de Simone Gbagbo, accusée de crime contre l’humanité. La Cour d’assises l’a purement et simplement déclarée non coupable et ordonnée sa libération immédiate, «si elle n’est pas retenue pour d’autres causes ».

L'épouse du président Laurent Gbagbo est acquittée mais devrait restée parce qu'elle purge une peine de 20 ans écopée lors d'un premier procès en 2015
L’épouse du président Laurent Gbagbo est acquittée mais devrait restée parce qu’elle purge une peine de 20 ans écopée lors d’un premier procès en 2015

 Alors que le procureur avait requis une peine de prison à vie pour l’ex-première dame, la Cour d’assises qui la jugeait depuis environ 10 mois en a décidé autrement.

« Le jury à la majorité déclare Simone Gbagbo non coupable des crimes qui lui sont reprochés, prononce son acquittement et ordonne qu’elle soit remise immédiatement en liberté si elle n’est retenue pour d’autres causes » a déclaré le juge Kouadjo Boiqui, président de la Cour d’assises.

Simone Gbagbo est acquittée sur ce coup mais reste en prison puisqu’elle avait déjà été condamnée en 2015 à 20 ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat.

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.