Les Forces de l’ordre ont été déployées, ce mardi 28 mars 2017 à Sabcé, pour empêcher que les partisans de deux chefs coutumiers ne s’affrontent pour le contrôle du canton de Rissiam. sabce

Suite au décès de Naaba Woobgo le vendredi 24 mars 2017, les partisans de son rival Naaba Koanga , intronisé il y a environ deux ans, s’attendaient à la fin du bicéphalisme. Mais les partisans du chef défunt ont immédiatement désigné son premier fils, par ailleurs chef du village de Zoomkalaga pour le remplacer.

Cette division remonte à 1971, avec l’avènement de Naaba Woobgo au pouvoir. Elle dure à cause de la longévité de Naaba Woobgo et de la succession ‘’de chefs de cantons’’ dans le camp adverse.

Le problème aujourd’hui, les partisans du fils de Naaba Woobgo ont entrepris de construire des cases dans la cour du palais royal, alors que le défunt lui-même n’avait pas formellement occupé le palais.

C’est ainsi que les courtisans de Naaba Koanga ont investi le chantier pour exiger l’arrêt des travaux; ce qui a fait monter la tension. Et ce sont les Koglweogo qui ont empêché les deux camps de s’affronter.

Pour régler la crise, le Haut-commissaire de la province du Bam, Ambroise Ouédraogo, a demandé aux deux camps de désigner dix représentants pour une réunion d’urgence, ce mercredi matin.

Burkina Demain
Source: AIB

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.