Le Conseil supérieur de la communication (CSC) dresse un bilan positif de la première semaine de monitoring des médias dans le cadre de la campagne électorale des municipales partielles du 28 mai prochain.

Sur la base de l’observation quotidienne, tant au siège que par les observateurs déployés sur l’ensemble des circonscriptions concernées par les élections, le CSC note avec satisfaction que le discours électoral des acteurs en lice est exempt de dérives graves. Quant au travail d’information des populations assuré par les médias, il est empreint de responsabilité. Mieux, des initiatives sont prises par certains médias de proximité pour donner la parole de manière équitable aux différents partis engagés dans ces élections. Parmi ces initiatives, nous pouvons citer:

  • les efforts de couverture médiatique des activités des partis politiques, les émissions spécifiques créées par certains médias privés ;
  • la synchronisation avec la RTB-Radio pour diffuser les messages de campagne délivrés depuis Ouagadougou.

Dans le but de parachever l’excellent travail entamé par les médias, le CSC invite les partis politiques à plus de disponibilité au regard de nombreux cas de sollicitations non satisfaites des journalistes. Le CSC se félicite du sens de responsabilité des médias dans le traitement du discours électoral et les exhorte à toujours garder le cap du professionnalisme.

La Direction de la Communication  et des Relations Publiques

Contact : 25 30 11 24,  poste 152

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.