Dans la matinée de ce lundi 5 août 2019 à Ouagadougou,  le Centre de formation professionnelle en coupe couture et coiffure « C.F.P.C.C »  a organisé la cérémonie de clôture  de ses activités, au titre de l’année scolaire 2018-2019.

Le centre a débuté ses activités scolaires, le 1er octobre 2018 avec des apprenantes en coupe couture et coiffure, 1ère année, selon le fondateur du Centre de formation professionnelle coupe couture et coiffure (CFPCC), Jean Yves Traoré. Ces dernières ont reçu des connaissances théoriques et pratiques sur les métiers et elles ont été évaluées périodiquement par les formateurs, a-t-il  avancé.

De son avis, la plupart des apprenantes  ont obtenu  la moyenne. A  l’occasion, les quatre meilleures élèves ont été primées. Monsieur   Traoré les a  encouragées  à garder le cap et à persévérer davantage. La représentante des  apprenantes, Khadija   Niampa, s’est  réjouie ; elle perçoit les récompenses comme une marque de considération qui les encourage à aller de l’avant.

Pour le fondateur du centre de formation, il doit ses résultats aux enseignants pour leur dévouement, leur sacrifice et leur sens  du devoir ; Il les a félicités pour avoir travaillé à instaurer un climat apaisé, favorable  au travail.

Le fondateur de CFPCC a déclaré que le centre vit des difficultés. Il a parlé,  entre autres, de l’exiguïté des locaux, la modicité du matériel didactique, la faiblesse des effectifs ; d’où sa volonté d’occuper un nouveau site, plus spacieux.  Il a alors souhaité recevoir une aide extérieure, en l’occurrence celle des autorités de son arrondissement pour offrir de meilleures conditions de travail aux élèves.

Jean  Yves Traoré a fait comprendre qu’à la rentrée prochaine, l’offre de formation va être élargie,  avec le tissage et la teinture et  éventuellement à la maroquinerie, la broderie  et  le maquillage, dans  les années à venir.

Selon Jean Yves Traoré, le Centre de formation professionnelle en coupe couture et coiffure (CFPCC) a été créée en 2018 par l’association SINI-LABE, qu’il préside également.

Le centre  a   reçu son agrément, le 18 juillet 2018 du Ministère de la Jeunesse et de la Promotion de l’Entreprenariat des Jeunes. Il est situé dans l’arrondissement 9 de Ouagadougou.

A noter que des associations sœurs comme Ke Baina et Kanouya, représentées au plus haut niveau, par leurs présidents, sont venues pour soutenir Sini Labé qui veut en langue Dioula «Sécuriser l’avenir».

Tidiane Sow

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.