Photo de famille à l'ouverture de la réunion des ministres de l'énergie de l'UEMOA ce vendredi à Ouagadougou

Il s’est ouvert ce vendredi 22 novembre 2019 à Ouagadougou une réunion des ministres de l’énergie de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Au cœur de cette réunion ministérielle dont l’ouverture a été présidée par le ministre burkinabè de l’énergie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, la question de la promotion de l’efficacité énergétique dans l’espace communautaire.

Photo de famille à l’ouverture de la réunion des ministres de l’énergie de l’UEMOA ce vendredi à Ouagadougou

Deux projets règlementaires phares de l’UEMOA en matière de promotion de l’efficacité énergétique dans l’espace UEMOA étaient au menu de la réunion des ministres de l’énergie de l’Union qui s’est ouverte ce vendredi 22 novembre 2019 à Ouagadougou. Il s’agit de la directive portant étiquetage de lampes électrique et des appareils électroménagers ; et la directive fixant mesures d’efficacité énergétique dans la construction des bâtiments.

C’est le ministre burkinabè de l’énergie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, qui a présidé l’ouverture de la réunion
Le ministre burkinabè de l’énergie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, prononçant l’allocution d’ouverture de la réunion

«Je me réjouis de cette rencontre régionale sur la question de l’efficacité énergétique qui s’inscrit en droite ligne avec la politique énergétique commune de l’Union et de l’Initiative régionale pour l’énergie durable (IRED) dont l’un des axes stratégiques porte sur la mise en place d’un plan régional de maîtrise de la consommation d’énergie électrique», s’est félicité le ministre burkinabè de l’énergie dans son mot d’ouverture de la réunion. Dr Bachir Ismaël Ouédraogo a rappelé le fait que l’efficacité énergétique dans notre contexte de faible offre énergétique, était l’une des sources d’importantes pour permettre à davantage de régions, de populations, notamment rurales, d’avoir accès à l’énergie.

Vers des normes de construction dans les Etats membres

La commissaire à l’énergie de l’UEMOA,Bouarè Fily Sissoko (micro), s’est félicitée de la démarche inclusive

«La présente rencontre est une étape importante du processus visant à doter notre Union de cadres réglementaires harmonisés prenant en compte, d’une part, la mise en place d’un système d’étiquetage énergétique permettant aux usagers de reconnaître facilement les lampes électriques et appareils électroménagers les plus économes en énergie et d’autre part, l’intégration des exigences minimales d’efficacité énergétique dans les normes de construction des Etats membres de l’UEMOA», a indiqué pour sa part la commissaire en charge du département du développement de l’entreprise, des mines, de l’énergie, et de l’économie numérique, Bouarè Fily Sissoko.

Une réunion préparatoire des experts

a réunion ministérielle a été précédée d’une rencontre préparatoire inclusive des experts

La présente réunion des ministres de l’énergie a été précédée d’une session des experts qui pendant trois jours ont préparé les documents à soumettre à l’approbation des ministres.

Dr Abdoulaye Sérémé y a pris une part active en sa qualité du président du comité national de tutelle et de suivi du projet au niveau du Burkina Faso. Selon ses explications, les experts ont bien examiné les projets de textes soumis à leur appréciation et qu’à présent les regards sont tournés vers les ministres, les politiques.

Pour l’expert, Dr Abdoulaye Sérémé, les pays de l’UEMOA n’ont pas le choix que de s’engager dans la voie de la promotion de l’efficacité énergétique

A l’écouter, la question de l’accès à l’énergie étant cruciale, nos pays n’ont pas le choix que de s’engager sur la voie de la promotion de l’efficacité énergétique. Mais, pour l’application des textes après leur approbation par les ministres, il faudra d’abord, a-t-il rappelé, une transposition de ces dispositions communautaires dans les dispositions nationales. Donc, un processus qui demande encore l’engagement des différentes parties prenantes au niveau des Etats.

C’est pourquoi, dans son intervention, la commissaire Sissoko s’est félicitée de l’implication et de la participation des différents acteurs concernés à la réunion préparatoire des experts. Ce qui pourrait faciliter l’application des 2 règlements communautaires une fois adoptés.

Grégoire B. Bazié

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.