Visite de stands par les officiels dont le ministre Harouna Kaboré

Le Centre national de propriété industrielle sous l’égide du  Ministère du commerce et de l’industrie et de l’artisanat a organisé ce 21 novembre 2019 à Ouagadougou les 20èmes Journées africaines de la propriété intellectuelle et de la technologie (JAPIT) avec comme objectif, la promotion de l’esprit de créativité et d’innovation et la mise en exergue des produits et services des entreprises burkinabè protégées auprès de l’OAPI.

Visite de stands par les officiels dont le ministre Harouna Kaboré

C’est sous le thème « Propriété intellectuelle et changement climatique » que Harouna Kaboré, le ministre du commerce et de l’industrie a déclaré ouvert les 20èmes JAPIT dans la soirée de ce 21 novembre 2019 dans la capitale burkinabè. Pour le ministre Kaboré, le thème choisi cette année pour célébrer la 20ème édition des Journée africaines de la propriété intellectuelle (JAPIT) permet de mettre en lumière les solutions que peuvent apporter la technologie et la propriété intellectuelle aux problèmes de changement climatique qui affectent les pays africains en général et le Burkina Faso en particulier.

Il poursuit en précisant que la célébration en différé de JAPIT du 21 au 23 novembre 2019 dans les locaux du Centre national de propriété industrielle vise à promouvoir l’esprit de créativité et d’innovation, à faire connaître les produits et services des entreprises burkinabè protégés auprès de l’Organisation africaine et de la propriété intellectuelle (OAPI) ; et  accroitre la visibilité des entreprises fabriquant ou commercialisant lesdits produits.

Plusieurs activités sont inscrites au programme de ces 20èmes journées dont une mini-foire, des journées portes ouvertes, des sessions de formation, l’organisation de la 10ème édition de la coupe de l’OAPI de handball en catégories cadettes et minimes, des séances de dégustations de produits burkinabè concernés par le processus de labellisation dont le Faso dan fani, le beurre de karité et le chapeau de Saponé dit-il en ajoutant que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour encourager et accompagner toute initiative dont le but est la promotion et le développement du « consommons local » ; avant de procéder à la visite des stands.

Avec le changement climatique dont les effets néfastes sur l’être humain et son environnement ne sont plus à démontrer dixit Mahamadi Tassembedo, directeur général du Centre National de la Propriété Industrielle, structure nationale de liaison avec l’OAPI.

Il continue en ajoutant qu’il est plus que nécessaire pour les nations à travers les acteurs de la recherche, de l’innovation et du monde universitaire, d’imaginer et de mettre au point des solutions résilientes.

En achevant ses propos, Mahamadi Tassembedo a invité les différents acteurs présents à la cérémonie à venir durant ses trois jours découvrir un échantillon du potentiel dont regorge notre pays en matière de produits innovants « Made in Burkina » ayant fait l’objet de protection à l’OAPI.

Hioua Eric Bassolé

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.