Le présidium de la conférence de presse

Le comité régional de gestion des épidémies des Hauts Bassins (CRGE-HB) était face à la presse à Bobo-Dioulasso le vendredi 26 juin 2020, pour faire le point de la maladie à coronavirus dans la région des Hauts-Bassins. Il est ressorti de cette conférence de presse qu’à ce jour dans la région les cas actifs sont au nombre de (12) douze. 

Le président du comité,Antoine Atiou au cours de son intervention

Dans l’objectif de rendre compte à la population de sa gestion du Covid-19, le Comité régional de gestion des épidémies de la région des Hauts-Bassins (CRGE-HB) a fait un compte rendu le vendredi 26 juin 2020 à Bobo-Dioulasso.

Les membres du comité ont fait un récapitulatif de la gestion depuis l’apparition du premier cas le 12 mai 2020 sur la mine Houndé, à ce jour vendredi 26 juin 2020. Il est ressorti que dans les Hauts-Bassins, 90 cas positifs ont été enregistré à ce jour dont 62 hommes et 28 femmes, selon Antoine Atiou, gouverneur de la région des Hauts-Bassins, président du comité de gestion des épidémies dans la région. On note cependant 68 guéris et malheureusement 08 décès.

Le présidium de la conférence de presse

A la date du 26 juin 2020, la région enregistre 12 cas actifs dont 3 cas de transmissions communautaires et 09 liés au confinement de mineurs de la société minière se trouvant à Sindou dans des hôtels de Bobo-Dioulasso, testés positif au covid-19.

Selon Dr Seydou Ouattara, directeur régional de la santé des Hauts- Bassins, pour la prise en charge des 12 cas actifs dans la région, 11 cas seraient suivis à domicile et 1 cas hospitalisé dans le centre de prise en charge de la covid.

En ce qui concerne de la réouverture des frontières et  du dépistage systématique des voyageurs annoncé par le gouvernement, le comité envisage de prendre également des dispositions pour accompagner cette décision, notamment au niveau des trois principales frontières de la région des Hauts-Bassins pour éviter la propagation de la pandémie rassure le président du comité,Antoine Atiou.

Le comité redouble d’efforts dans la communication et la sensibilisation dit-il. Les forces de sécurité joueront leur partition à travers des sorties pour sensibiliser en particulier les conducteurs de taxis-motos qui transportent très souvent un nombre exagéré de personnes. Les débits de boisson seront aussi touchés par les activités de sensibilisation. Il a souligné que  le comité a travaillé avec quelques partenaires dont les médias locaux qui ont contribué à la sensibilisation au point que beaucoup de personnes, même les enfants, connaissent aujourd’hui les gestes barrières. Le gouverneur a aussi remercié les opérateurs économiques sous l’égide de la Chambre de commerce de Bobo-Dioulasso, qui ont aidé à faire face à certaines difficultés.

En termes d’appui, selon Dr Seydou Ouattara, directeur régional de la santé des Hauts- Bassins, Le comité a bénéficié l’accompagnement de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), de Médecins sans frontières (MSF) et de la Croix-Rouge. Au centre de prise en charge Covid-19, le comité a offert des équipements et réalisé un forage et un incinérateur.

Gafoura Guiro

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici