Tahirou Barry a décliné sa vision pour le Burkina

Si Tahirou Barry est élu à l’issue de la présidentielle du 22 novembre 2020, c’est à une thérapie de choc qu’il faut s’attendre dans sa volonté affichée de redresser la barre Burkina Faso. Le candidat déclaré du Mouvement pour le changement et la renaissance (MCR) l’a affirmé avec force ce samedi 27 juin 2020 à Bobo-Dioulasso, dans une conférence de presse au cours de laquelle il a levé un coin de voile sur  sa vision pour le pays.

Tahirou Barry a décliné  au cours de la conférence de presse sa vision pour le Burkina et son programme présidentiel

Le changement dont rêve Tahirou Barry du Mouvement pour le changement et la renaissance (MCR) pour le Burkina s’opéra par une thérapie de choc afin de reconstruire un Etat puissant basé sur des valeurs d’intégrité, un système éducatif porteur.

L’ancien président du PAREN promet, s’il est élu au soir du 22 novembre 2020, mener une lutte sans merci contre la corruption, la fraude, les détournements de deniers publics.

«Le contrat social que nous vous proposons est un programme chiffré et planifié dans le temps pour ne pas tomber dans le jeu des vaines incantations et conçu après un travail rigoureux de terrain qui a pris en compte les aspirations profondes des masses populaires. Le programme se fonde sur deux grands axes stratégiques pour relever le défi de changement à savoir la refondation profonde des institutions et de l’administration et la refondation du système éducatifs pour créer un Burkinabè nouveau conscient de sa mission patriotique. Nous allons accorder au moins 30% du budget national au système éducatif», a-t-il soutenu.

Bernard Sanou / Bobo

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici