Le chapeau de Saponé a été officiellement labellisé ce 4 juillet 2020

Le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat Harouna Kaboré a présidé ce samedi 4 juillet 2020 la cérémonie de labellisation du chapeau de Saponé. A ses côtés, le ministre de la culture, des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango, ainsi que le maire de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé.

Au premier rang, les officiels à la cérémonie de labellisation du chapeau de Saponé

Le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat Harouna Kaboré, le ministre de la culture, des arts et du tourisme Abdoul Karim Sango, ainsi que le maire de Ouagadougou Armand Béouindé étaient, ce samedi, face à la mairie de la commune pour dévoiler le label du chapeau de Saponé.

En effet, à l’instar du Faso Dan Fani, le chapeau de Saponé a désormais son label. Une labellisation qui a tout son sens car en plus d’être une identité culturelle, ce “joyau ancestral” est un moyen pouvant contribuer à un épanouissement économique pour les acteurs. C’est ce que pense le président de la cérémonie, Harouna Kaboré : «au-delà de sa valeur symbolique et culturelle, ce chapeau peut devenir pour chacun des intervenants de la chaine de confection, une source importante de revenus non seulement pour les acteurs mais également pour le conseil municipal».

Du même avis, Karim Sango d’ajouter : «c’est aussi un élément de reconnaissance qui participe à la promotion du tourisme».

Le chapeau de Saponé a été officiellement labellisé ce 4 juillet 2020

Le chapeau de Saponé est donc un élément multidimensionnel du patrimoine culturel qui pourra concourir au développement du Burkina Faso, pour peu que les conditions soient réunies. La labellisation va ainsi permettre de faciliter la reconnaissance et l’identification du chapeau, et contribuer à lutter contre sa contrefaçon. Afin de mieux promouvoir la filière, le ministre Harouna Kaboré a laissé entendre qu’un film documentaire sera réalisé dans les jours à venir. Il a, enfin rendu hommage à  tous les acteurs qui œuvrent à faire connaître une importante avancée à ce trésor.

Après le Faso Dan Fani et le chapeau de Saponé, le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat entend poursuivre son projet dans ce sens avec le Beurre de Karité et les produits de cuirs et peaux de Kaya.

Aziz Yoda

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici