Les conférenciers du REN-LAC face à la presse ce mardi 1er décembre 2020

Du 01 au 10 décembre 2020, se tient la 15e édition des Journées nationales du refus de la corruption (JNRC).  Cette annonce a été faite par le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC), structure initiatrice de l’événement, ce 01 décembre à Ouagadougou.

Les conférenciers du REN-LAC face à la presse ce mardi 1er décembre 2020

<<Transparence et redevabilité dans la gestion des ressources minières au Burkina Faso>>, c’est le thème retenu pour l’édition 2020 des JNRC. Ce thème se justifie, selon les initiateurs de l’événement, par l’importance stratégique de l’industrie minière pour le Burkina, mais aussi les nombreux scandales qui émaillent le secteur. Cette 15e édition se tient dans un contexte marqué par la réélection du président Roch Marc Christian Kaboré et dont la gouvernance durant les cinq années a vu une montée de la corruption, à en croire le rapport du REN-LAC. Selon la structure, pour assurer une victoire totale à son candidat, le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) n’a pas lésiné sur les gros moyens comme l’achat de conscience de l’électorat burkinabè, et il en est de même aussi pour la majorité de la classe politique en lice.

Le Burkina Faso dispose d’importantes ressources minières cependant mal exploitées. Pour le secrétaire exécutif du REN-LAC, Sagado Nacanabo, cette mauvaise exploitation est en partie dû au manque de volonté dans l’opérationnalisation du Fonds minier de Développement local (FMDL), avec une complicité des dirigeants du pays. De ce fait, le REN-LAC appelle le gouvernement à :<<prendre ses responsabilités face aux sociétés minières>>, afin que celles-ci ne dérogent pas à leurs obligations vis-à-vis du peuple burkinabè. Cela rentre dans le cadre de l’objectif visé par l’organisation des JNRC qui est, selon la structure de «renforcer la prise de conscience des populations en suscitant en elles des initiatives citoyennes de lutte pour une gestion saine et transparente des ressources minières».

Les activités de cette 15e édition des JNRC sont prévues pour avoir lieu à Ouagadougou, dans certaines villes minières, ainsi que dans les cinq régions qui abritent les Comités régionaux anti-corruption (CRAC). Il s’agit, pour ces régions, des Hauts-Bassins, du Centre-Ouest, du Nord, du Sud-Ouest et de l’Est.

 

Au programme, les principales activités prévues dans le cadre des JNRC porteront sur un forum national et l’animation de stand les 08 et 09 Décembre au CENASA à Ouagadougou, l’animation de débats télé et radio, l’animation de conférences publiques.

Ces activités visent à dénoncer les mauvaises pratiques qui existent dans le secteur minier. A ce propos, Sagado Nacanabo a laissé entendre : «il est inconcevable pour nous d’assister avec passivité au bradage de nos ressources minières par les multinationales avec la complicité de certaines de nos autorités».

 

Aziz Yoda

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici