Le ministre du commerce; Harouna Kaboré, au cours de son intervention pendant la cérémonie de décoration

Après un travail bien accompli, vient le moment de la récompense. Pour avoir fourni de grands efforts dans le but de contribuer au maintien des fondamentaux de l’économie, ils étaient nombreux, ces hommes et femmes, à être décorés ce 18 décembre 2020 à Ouagadougou les ordres spécifiques du ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat.

Le ministre du commerce; Harouna Kaboré, au cours de son intervention pendant la cérémonie de décoration

Ils étaient une centaine à être décorés à l’occasion de la cérémonie de distinctions honorifiques dans les ordres spécifiques du ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat; une cérémonie qui s’inscrit dans le cadre de la 60è  anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso.

L’ordre du mérite du commerce et de l’industrie et l’ordre du mérite du développement rural sont les deux grandes distinctions auxquelles ont eu droit ces hommes et femmes de l’administration publique mais aussi du monde des affaires relevant du ministère du commerce.

Le ministre du commerce, président de la cérémonie se dit comblé de voir tant de collaborateurs distingués, un signal qui, selon lui prouve qu’il y a une forte adhésion à la vision que son département a toujours voulu implémenter. Ainsi, cette adhésion justifie le résultat qui est jugé satisfaisant. <<Les résultats auxquels nous sommes parvenus sont sans nul doute très satisfaisants au regard des chocs exogènes qu’a subi notre économie>>, pouvait-on entendre de la part du ministre.

Les 233 personnes concernées par les décorations du ministère en 2020

Toutefois, Harouna Kaboré a invité les récipiendaires à maintenir le cap, sinon à faire mieux. <<Faites en sorte que la reconnaissance de vos mérites par la nation toute entière puisse vous galvaniser à maintenir le cap, à vous surpasser et si possible à impacter positivement vos collaborateurs>>, a-t-il affirmé, s’adressant aux distingués.

Les non décorés n’ont pas été oublié au cours de la cérémonie. A leur endroit, le ministre a exprimé des mots d’encouragement, les exhortant à redoubler d’efforts.

<<Cette reconnaissance de la nation devrait raviver la flamme de l’engagement au travail de toutes celles et tous ceux qui n’ont pas été distingués pour intégrer ce cercle d’excellence dans les années à venir>>, a affirmé le président de la cérémonie.

Sentiments du devoir accompli

Prosper Bassolé, directeur de cabinet du groupe Ebomaf, a dédié sa décoration à sa famille et collègues

Ces décorations son bien accueillies par les récipiendaires puisqu’elles leur  apportent joie et suscitent chez eux des sentiments du devoir accompli vis-à-vis de la Nation.

C’est par exemple le cas de Prosper Bassolé, directeur de cabinet du groupe Ebomaf qui a dédié sa décoration à sa famille et ses collaborateurs. Et d’inviter ceux qui souhaitent un jour bénéficier de la reconnaissance de la nation à se mettre au travail. Pour Suzanne Marie Kalmogo de la société la Filature du Sahel, cette distinction est la bienvenue, et constitue dans le même temps une invite à mieux faire.

Au total 233 distinctions

Suzanne Marie Kalmogo de la société la Filature du Sahel, fait partie des récipiendaires

Pour cette année 2020, 233 distinctions au total ont été décernés au ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat et ses partenaires.

Ces distinctions sont ainsi réparties : 132 opérateurs économiques, 36 récipiendaires de l’administration publique, 37 artisans et 28 agents des sociétés d’État.  Les 05 et 11 décembre dernier, 115 récipiendaires ont été distingués dont 25 au palais présidentiel.

 

Aziz Yoda

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici