Atef Marzouk, chef de la division de l'énergie à la commission de l'Union africaine

A l’image du marché régional de l’électricité en Afrique de l’Ouest qui a été lancé en juin 2018 à Cotonou, l’Afrique entière se prépare à lancer, en février 2021 en marge du prochain sommet de l’Union africaine, son marché unique de l’électricité.Ce sera le plus grand marché unique de l’électricité au monde, couvrant 55 États membres et desservant 1,5 milliards de personnes. La question était au menu ce lundi, des discussions d’une session parallèle de la sixième Semaine du Programme de développement des infrastructures en Afrique.

Atef Marzouk, chef de la division de l’énergie à la commission de l’Union africaine

L’on en sait un peu plus sur le processus de mise en place du marché unique de l’électricité en Afrique qui a figuré, ce lundi 18 janvier 2021, au menu des discussions d’une session parallèle de la sixième Semaine du Programme de développement des infrastructures en Afrique.

Après le lancement prévu pour février prochain en marge du prochain sommet de l’Union africaine, la première phase du marché unique de l’électricité devrait, selon les prévisions, être réalisée d’ici 2023.

Ce sera le plus grand marché unique de l’électricité au monde, couvrant 55 États membres et desservant 1,5 milliards de personnes.

«L’objectif est de donner aux ménages et aux entreprises africains une énergie plus sûre, durable, fiable, compétitive et abordable. Pour atteindre cet objectif, il faudra une transformation fondamentale du système de gouvernance énergétique de l’Afrique», a indiqué l’égyptien, Atef Marzouk, chef de la division de l’énergie à la commission de l’Union africaine.

Outil pour exploiter le potentiel électrique de l’Afrique

Selon les experts, le marché unique africain de l’électricité est la plus économique pour une forte croissance de la demande d’électricité en Afrique. Il  est présenté comme l’outil le plus essentiel pour exploiter pleinement le potentiel des sources d’énergie renouvelables, y compris les projets phares et la production d’hydrogène renouvelables/vert ; l’outil le plus efficace pour assurer l’approvisionnement électrique sur le continent. Il sera, dit-on, un accélérateur efficace à 100% d’accès à l’électricité sur le continent, avec d’exceptionnels prix concurrentiels.

Martin Philippe

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici