A l'installation du comité de réflexion sur les mesures conservatoires dans le domaine du foncier

Le gouvernement burkinabè est à pied d’œuvre sur la question de la gouvernance foncière. Les membres du comité de réflexion sur les mesures conservatoires à engager, ont été installés ce lundi à Ouagadougou. C’était en présence du ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Clément Pingwendé Sawadogo ; du Ministre de l’urbanisme, de l’habitat et de la ville Bénéwendé Stanislas Sankara et du ministre délégué, chargé de l’aménagement du territoire, Pauline Zouré.

Le présidium à l’installation du comité de réflexion sur les mesures conservatoires, de gauche à droite, le ministre Sankara de l »habitat, le ministre d’Etat en charge de l’administration Clément Sawadogo et la ministre délégué Pauline Kaboré

Le comité, aux termes de l’article 2 de l’arrêté conjoint est chargé de :

-proposer des mesures conservatoires urgentes et fortes sur la promotion immobilière ;

-élaborer une feuille de route assortie d’un budget pour la mise en œuvre des mesures/actions d’urgence proposées ;

-proposer les modalités de mise en place d’un comité de réflexion sur la refonte globale des textes législatifs et règlementaires régissant la gestion foncière au Burkina Faso.

A l’installation du comité de réflexion sur les mesures conservatoires dans le domaine du foncier

Ce sont les missions assignées au comité de réflexion sur les mesures conservatoires à prendre sur la question foncière dont les membres ont été installés ce lundi même à Ouagadougou. Ils ont 21 jours pour déposer leur rapport qui devrait indiquer les actions à engager.

Christian Tas

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.