: Le président du Faso a lancé ce jeudi à Lemnogo l’initiative « Assurer à chaque enfant en âge scolaire, au moins un repas équilibré par jour »

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a présidé ce matin la cérémonie de lancement officiel de l’initiative, « Assurer à chaque enfant en âge scolaire, au moins un repas équilibré par jour». Plus de détails dans ce communiqué.

: Le président du Faso a lancé ce jeudi à Lemnogo l’initiative « Assurer à chaque enfant en âge scolaire, au moins un repas équilibré par jour »

«Cantine scolaire : le président du Faso lance l’initiative « Assurer à chaque enfant en âge scolaire, au moins un repas équilibré par jour »

(Zitenga, 17 juin 2021). Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a présidé ce matin la cérémonie de lancement officiel de l’initiative, « Assurer à chaque enfant en âge scolaire, au moins un repas équilibré par jour. »

« Un repas équilibré par jour, pour chaque enfant en âge d’aller à l’école ne doit plus être un luxe mais une nécessité ». C’est en ces termes que le président du Faso, s’est adressé à la presse à la fin de la cérémonie. Pour Roch Marc Christian Kaboré, Il s’agit d’associer en même temps les cantines et les producteurs locaux pour faire en sorte qu’il y ait un développement de chaînes de valeurs dans chaque zone du pays.

« C’est une initiative stratégique en termes de renforcement de capacités du capital humain parce que les enfants c’est notre avenir. Deuxièmement, cela va renforcer la capacité de production en matière agricole, en matière de légumes et de lait dans les différentes régions », a indiqué le président du Faso. Il a exhorté les responsables de collectivités territoriales, à qui la stratégie de l’initiative a été remise, à se l’approprier et à accompagner sa mise en œuvre.

Pour une fourniture en permanence des cantines scolaires en produits locaux, Roch Marc Christian Kaboré a rassuré que chaque commune bénéficiera des investissements pour faire des champs avec un système d’irrigation en permanence pour la production.

Pour le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Stanislas Ouaro, l’initiative présidentielle permettra de lutter contre la malnutrition et d’assurer de meilleures performances scolaires au Burkina Faso. Elle vise aussi, selon lui l’amélioration de la production agricole, la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages ruraux vulnérables.

Le chef de file des partenaires techniques et financiers du secteur production agro-sylvo-pastoral, Thomas Piras, a salué l’arrimage de cette initiative présidentielle à la production locale, ce qui permet de soutenir l’économie locale.

Prenant la parole au nom des bénéficiaires, Absata, élève à l’Ecole primaire publique de Lemnogo, a estimé qu’un élève bien nourri est un enfant bien portant qui travaille bien à l’école. « Nous nous engageons à améliorer nos performances à l’école avec cette initiative qui nous permettra de rester à l’école pour mieux apprendre», a-t-elle déclaré.

Direction de la communication de la présidence du Faso»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici