La satisfaction se lisait sur les visages à l'issue de la séance d'aérobic

C’est sur une note de satisfaction générale que les lampions de la troisième édition de Albi Week se sont éteints ce mardi 15 juin 2021 du côté de Ouaga 2000, avec notamment une cérémonie de clôture au Palais des sports, précédée d’une séance d’aérobic.  Tout ce qui était programmé dans le cadre de cette Albi Week aura été exécuté au millimètre près grâce à l’engagement   soutenu des initiateurs, à savoir l’Association des femmes albinos du Burkina (AFAB) et de la Fondation Slamazone, et grâce à l’accompagnement des partenaires et des autorités.

La joie de la présidente de l’AFAB Maimouna Déné (à droite) d’avoir tenu le pari de l’organisation de l’évènement

«Force face à tout». C’est le thème de la troisième édition de Albi Week qui s’est achevée mardi dernier du côté de Ouaga 2000 avec une cérémonie de clôture en bonne et due forme avec la présence de la présidente de l’AFAB Maimouna Déné et d’officiels. Ce fut l’occasion pour la présidente Déné de rendre hommages à tous ceux et toutes celles qui ont participé, à toutes les structures partenaires à l’image de l’ONG Light for the world qui a pris en charge les consultations dermatologiques et autres, à tous les officiels, etc.

Bref, à tous les artisans du succès de cette édition 2021 de l’Albi Week qui avait au programme un certain nombre d’activités : séance d’aérobic ; soirée culturelle, consultations dermatologique, cross populaire, conférence publique.

Séance d’aérobic et cross populaire

La satisfaction se lisait sur les visages à l’issue de la séance d’aérobic

Peu de temps avant la cérémonie de clôture, ils étaient nombreux les participants d’Albi Week 3 y compris la présidente de l’AFAB, à participer à la belle séance d’aérobic. Celle-ci a permis aux participants de décompresser un peu, de pratiquer le sport comme tout le monde, de se sentir mieux. «Oui les personnes Albinos peuvent bien faire le sport, l’essentiel c’est de ne pas être exposé au soleil…», a  confié quelqu’un.

Lors du cross populaire du 11 juin 2021 suivi d’une remise de cahier de doléances au ministre de la santé

Et dans le même registre, les acteurs d’Albi Week 3 ont également participé le 11 juin dernier au cross populaire dans les artères de Ouagadougou. Cross populaire qui a culminé avec une rencontre avec le ministre de la santé Pr Charlemagne Ouédraogo pour lui transmettre le cri de cœur des personnes atteintes d’albinisme à l’attention du gouvernement afin qu’il prenne en compte la question de la prévention et de la prise en charge des cas de cancer de peau chez les albinos.

Soirée culturelle époustouflante

Solo Dja Kabaco dans ses oeuvres au cours de la soirée culturelle

La soirée culturelle tenue le 13 juin au SIAO aura tenu toutes ses promesses avec de belles prestations d’artistes aux grands talents comme l’immense Solo Dja Kabaco ; des défilés de mode, une levée de fonds pour la prévention et prise en  charge des cans de cancer de la peau ;  des remises d’attestations à des personnes ayant servi la cause des albinos ; des représentations théâtrales, des discours d’officiels dont celui d’Aziz Sana, représentant le ministre Harouna Kaboré qui appelé à plus de solidarité nationale envers les albinos et celui de la présidente Maimouna Déné.

Les participants à la soirée culturelles ont également eu droit à des messages d’encouragements via des vidéos de la fondatrice de la Slamazone Malika Ouattara et du président d’honneur de l’AFAB Carim Igo.

L’évènement, un grand succès

Les consultations dermatologiques, la conférence publique ont été les autres moments forts de cette Albi Week 3.

En un ou mille mots, l’évènement aura été un grand succès. Car, tout ce qui était programmé dans le cadre de  cette Albi Week aura été exécuté au millimètre près grâce notamment à l’engagement soutenu des initiateurs, à savoir l’Association des femmes albinos du Burkina (AFAB) et de la Fondation Slamazone, et grâce à l’accompagnement des partenaires et des autorités.

Albi Week 3  s’achève ainsi sur une note de satisfaction générale, au grand bonheur des organisateurs, des participants et des partenaires. Tout est bien qui finit bien !

Mathias Lompo

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici