Remise par les officiels des récompenses aux plus méritants. L'on reconnaît à l'extrême droite le président de l'AUDDH, Sylvain Traoré

Susciter tôt chez les élèves l’envie de pratiquer plus tard le cyclisme, cette discipline étant l’un des sports les plus populaires du Burkina Faso. C’est ce qui a motivé l’association « Action unie pour un développement durable et holistique » (AUDDH) à initier, ce jeudi 17 juin 2021 à Ouagadougou, une course cycliste qui a mobilisé une trentaine d’élèves (20 garçons et 15 filles) de la capitale.

Remise par les officiels des récompenses aux plus méritants. L’on reconnaît à l’extrême droite le président de l’AUDDH, Sylvain Traoré

La course cycliste initiée ce 17 juin à Ouagadougou par l’association « Action unie pour un développement durable et holistique » (AUDDH), a eu pour théâtre d’opération, le Boulevard Charles de Gaulle, avec au total 35 élèves (garçons comme filles)  sur la ligne de départ.

Chez les garçons, c’est Aristide Baguemzanré qui s’est imposé et chez les filles, c’est Sambolgo Marie Nina Sambolgo qui a franchi la première la ligne d’arrivée. A la grande satisfaction de Sylvain Traoré, président de l’Action unie pour un développement durable et holistique (AUDDH).

Appréciations des officiels

« Vu que le Burkina est un pays de cyclisme, nous avons initié cette activité pour contribuer à la formation de la relève. Je vois que les élèves ont pris goût et s’intéressent à la course et j’espère que ce sera un tremplin pour le cyclisme burkinabè », a soutenu le président Sylvain Traoré.

Et le secrétaire général adjoint de la FBC de renchérir : « Je suis très content ce matin parce que j’ai senti qu’il y a de la relève. Si tous les arrondissements pouvaient lancer de telles initiatives, ce sera très bien. Nous avons vu de la bonne graine».

Les meilleurs cyclistes primés

Les premiers (chez les garçons comme chez les filles) sont repartis avec chacun un vélo offert par le président de la Fédération burkinabè de cyclisme, Ignace Béréwoudougou, un sac de riz et un kit scolaire offerts par l’association. Ceux qui se sont classés deuxièmes et troisièmes ont reçu chacun un sac de riz et un kit scolaire. Quant à ceux ou celles classés 4e et 5; ils ont reçu des kits scolaires.

Au vu de l’engouement, l’AUDDH, ex-ASA (Association soutien africain) n’entend pas s’arrêter en si bon chemin avec cette première édition qui aura tenu toutes ses promesses.

Mathias Lompo

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici