Les FDS ont enregistré 15 morts et 1 blessé dans leurs rangs

La commémoration du 4 août, jour de la proclamation de la révolution sankariste, a été endeuillée avec des attaques terroristes meurtrières dans la province de l’Oudalan, région du Sahel.

Les FDS ont enregistré 15 morts et 1 blessé dans leurs rangs

 «Le mercredi 4 août aux environs de 12 heures, les populations des villages de Dambam, Gudba et Tokabangou localités situées à environ 11 km de Markoye (Province de l’Oudalan) proche de la frontière du Niger, ont été la cible d’une attaque de groupes armés terroristes ayant entraîné la mort de onze (11) civils, du bétail emporté et des concessions incendiées», indique ce communiqué en date du 5 août, du Ministre délégué auprès du Président du Faso, chargé de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, Aimé Barthélemy Simporé.

Pour plus de précisions sur ces attaques terroristes qui auront fait au total une trentaine de morts dans les rangs des populations, de VDP et des FDS, lisez plutôt !

«COMMUNIQUE DE PRESSE

Le mercredi 4 août aux environs de 12 heures, les populations des villages de Dambam, Gudba et Tokabangou localités situées à environ 11 km de Markoye (Province de l’Oudalan) proche de la frontière du Niger, ont été la cible d’une attaque de groupes armés terroristes ayant entraîné la mort de onze (11) civils, du bétail emporté et des concessions incendiées.

Alertée, une unité de détachement militaire de Markoye, avec des VDP, a été immédiatement déployée pour sécuriser lesdites populations.

Au cours des opérations, l’unité a été prise à partie vers 16 heures dans les environs du village de Tokabangou.

Le bilan de cette attaque est de :

-15 militaires et 4 VDP décédés,

-Un militaire blessé

-Plus d’une dizaine de terroristes neutralisés.

La zone est actuellement sous contrôle des unités militaires et la contre-offensive pour retrouver les assaillants se poursuit avec des moyens aériens et terrestres.

Le Ministre délégué auprès du Président du Faso, chargé de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, présente ses sincères condoléances aux familles éplorées, à l’ensemble des frères d’armes, au vaillant peuple Burkinabè et souhaite prompt rétablissement au blessé.

Aimé Barthelemy  SIMPORE»

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.