Sous la houlette de sa dynamique présidente Maimouna Déné et conformément à son engagement citoyen pour un Burkina plus inclusif, l’Association des femmes albinos du Burkina (AFAB), a organisé ce samedi 25 septembre sur le site du SIAO à Ouagadougou, une vaste opération de don de sang.

L’AFAB a mené là sa troisième opération de don de sang

«La particularité de cette journée de don de sang, c’est de contribuer à sauver des vies. En tant que femmes, nous assistons souvent à des situations dramatiques où des femmes succombent en voulant la vie par manque de sang. Nous sommes aussi à une période où le paludisme sévit et beaucoup meurent par manque de sang. En tant de personnes atteintes d’albinisme, nous avons été aux côtés de nos membres qui ont été victimes de cancer de peau. Et nous avons eu également à ce niveau, à assister un manque de criard du liquide vital. C’est toutes ces raisons qui nous ont amenés à initier la présente activité», a indiqué la présidente Maimouna Déné.

3ème opération pour l’AFAB

La présidente de l’AFAB, Maimouna Déné se prêtant aux questions des journalistes

 C’est la troisième opération de don de sang qu’organise l’AFAB pour apporter sa contribution à la résolution de la cruciale question de manque de sang dans nos formations sanitaires.

L’un des parrains Niaoré Amadou salué à sa juste valeur cette initiative de l’AFAB

L’un des parrains Moumouni Niaoné Amadou salué à sa juste valeur cette initiative de l’AFAB qui vise, dit-il, à sauver des vies. Et que pour sauver des vies, il faut bien que des gens, à l’image des membres de l’AFAB, acceptent de donner de leur sang.

«Je suis fier de donner mon sang puisque moi-même j’en aurai besoin un jour ou un de mes proches peut en bénéficier. Moi en tant qu’albinos, je me considère comme les autres personnes. Mais, c’est dans la mentalités de croire que les albinos sont des personnes», a confié Abdoulayé Guéné.

«Même sang rouge qui coule dans nos veines»

 «Cela me fait plaisir de donner mon sang car c’est pour sauver des vies. C’est juste la peau qui est différente, sinon nous sommes tous pareils. C’est le même sang rouge qui coule dans nos veines. Je dirai de laisser tomber les mythes sur les albinos. Qu’ils acceptent les albinos comme ils s’acceptent comme eux-mêmes», a renchéri Assita Démé.

Il est à noter que des agents du Centre national de transfusion sanguine ont pris une part active dans la conduite de la présente opération de don de sang de l’AFAB.

Franck Gildas Bako

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.