Officiels et participants de la journée d'excellence scolaire posant pour la postérité

Pour la première fois, autorités, acteurs de l’éducation, fils et filles du Centre ouest ont ce 30 septembre à Koudougou, chef-lieu de la région, la journée de l’excellence scolaire au primaire, post primaire et au secondaire. Cette première édition qui a eu pour cadre l’amphi 1000 de l’Université Norbert zongo, était placée sous le patronage du ministre Lassané kaboré représenté par Seydou Zagré, directeur de cabinet de la Présidence du Faso et fils de la région ; la présidence de Irène Coulibaly, gouverneur de la région et le parrainage de Abdoulaye Badoh, président du Conseil régional.

Des officiels et acteurs de l’éducation au cours de la cérémonie 

«Excellence et culture du civisme à l’école». C’est sous ce thème que s’est tenu ce jeudi 30 septembre 2021 à Koudougou la première édition la journée de l’excellence scolaire au primaire, post primaire et au secondaire du Centre-ouest.

L’heureuse initiative était placée sous le patronage du ministre Lassané kaboré représenté par Seydou Zagré, directeur de cabinet de la Présidence du Faso et fils de la région ; la présidence de Irène Coulibaly, gouverneur de la région et le parrainage de Abdoulaye Badoh, président du Conseil régional.

«Faire de l’école le creuset de la formation des citoyens»

Seydou Zagré, directeur de cabinet de la Présidence du Faso et fils de la région, a représenté le patron Lassané Kaboré à la cérémonie

Plusieurs interventions d’officiels ont été enregistrées pendant la cérémonie dont celle du représentant du patron Seydou Zagré. «il faut qu’un certain nombre de valeurs soient inculquées à l’école, il faut que l’école soit un cadre de paix, un cadre d’apprentissage, de formation, un cadre où les élèves savent reconnaître et respecter leurs enseignants, où les enseignants savent également reconnaître et respecter le droit des enfants. Que tout le monde joue sa partition pour que ces hommes et femmes de demain appelés à jouer les plus grands rôles dans ce pays puissent s’épanouir et avoir le savoir, le savoir- faire et le savoir-être indispensable à la prise en charge de leurs responsabilités d’aujourd’hui et de demain, et leurs responsabilité d’hommes et de femmes citoyens ! Bref, des hommes et femmes responsables», a-t-il indiqué. «L’école burkinabé n’est pas au mieux de ses capacités et au mieux de sa forme. Tous les efforts qui sont faits aujourd’hui par le gouvernement tendent à faire en sorte que nous puissions réhabiliter l’école, que nous puissions faire en sorte que l’école soit le creuset de la formation des citoyens, des hommes et de femmes qui vont conduire les destinées des peuples burkinabè», a en outre soutenu le directeur de cabinet de la Présidence du Faso.

«Motif de satisfaction malgré les perturbations»

Pour la présidente de la cérémonie Irène Coulibaly, gouverneur du Centre ouest, il y’a un motif de satisfaction

Pour la présidente de la cérémonie Irène Coulibaly, gouverneur du Centre ouest, «il y’a un motif de satisfaction, surtout que nous avons enregistré cette année quelques lauréats». Et de saluer toutes ces belles performances qui ont été enregistrées au compte de l’année scolaire écoulée. A l’entendre, ces performances pouvaient être meilleures s’il n’y avait pas eu de perturbations de cours liées aux manifestations scolaires.

«Je saisis cette occasion pour traduire toute ma reconnaissance et ma gratitude à l’ensemble de la communauté éducative pour le travail abattu et également l’exhorter à encore plus de professionnalisme ; à encore plus d’engagement et de détermination pour des résultats encore meilleurs», a conclu la gouverneur Coulibaly.

Prix décernés aux lauréats

Des lauréats en possession de leurs récompenses
Officiels et participants de la journée posant pour la postérité

Plusieurs prix ont été décernés aux premiers de la région, aux lauréats. Ces prix sont constitués entre autres des fournitures, des bicyclettes, des tablettes, etc.

La représente des lauréats Marie Ange Tiendrebeogo, première de la région du Centre ouest avec une moyenne de 18,41, a exprimé leur joie et reconnaissance aux initiateurs et acteurs de la journée tout en plaidant pour une effectivité de la cantine scolaire dans les établissements scolaires de la région.

Une doléance qui n’est pas tombée dans l’oreille de sourd. «Nous allons nous voir entre fils et filles de la région pour accompagner au mieux afin que les résultats scolaires et universitaire au niveau du Centre ouest soient parmi les plus excellents au niveau national. Nous souhaitons avoir à Koudougou, comme partout sur le territoire national, une rentrée scolaire paisible, studieuse, et fructueuse pour les acteurs de la communauté éducative», a laissé entendre dans son intervention le représentant du patron Seydou Zagré.

L’année scolaire 2020-2021 s’est ainsi achevée en apothéose avec cette belle journée de récompenses des meilleurs élèves, une autre commence, notamment celle de 2021-2022 dont le lancement officiel interviendra ce vendredi matin au lycée provincial de Koudougou.  Vivement que les résultats scolaires de la région de cette année soient meilleurs à ceux de l’année écoulée !

Franck Gildas Bako, Koudougou

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.