Emmanuel Macron en plein bain de jeunes à l'issue de son direct du 28 novembre 2017 de Ouagadougou

C’est ce vendredi 8 octobre que se tient à Montpellier le Sommet Afrique-France dont le point d’orgue sera sans conteste le dialogue direct entre le président Emmanuel Macron et les jeunes africains et ceux des diasporas.

Un face-à-face Emmanuel Macron- jeunes africains qui rappelle celui de Ouagadougou du 28 novembre 2017.

Il y a bientôt quatre ans, le 28 novembre 2017 pour être précis, le président français Emmanuel Macron lors de son premier déplacement en Afrique, tenait ces propos aux jeunes burkinabè réunis à l’université Pr Joseph Ki-Zerbo : «La jeunesse du Burkina Faso est le visage de la jeunesse africaine : engagée. Je vous parle aujourd’hui, je souhaite aussi vous écouter. Je veux écouter la jeunesse pour inventer une amitié».

Ce vendredi 8 octobre, c’est avec les jeunes d’une douzaine de pays africains que le président français va s’entretenir sur le nouveau partenariat Afrique-France qu’il aimerait voir se développer.

Une chose est sûre, ce dira Macron à ces jeunes africains à Montpellier ne sera pas fondamentalement différent de ce qu’il a dit à Ouagadougou. Ce sera au fond dans le même tempo.

Cependant, avec un peu plus de quatre ans aux affaires, Macron devrait parler avec plus de preuves. Ce sera l’occasion pour lui de dresser un bilan de sa politique de rupture avec la nébuleuse Françafrique.

Côté africain, que faut-il attendre de ce sommet inédit qui se dit sans les politiques africains ? Certainement de belles annonces de la part du locataire de l’Elysée. Pour le reste, cela dépend de la qualité des jeunes africains présents à Montpellier et leurs capacités intrinsèques à influer véritablement sur la marche des affaires africaines.

Christian Tas

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.