Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré et les autres officiels donnant le clap de départ de la 27ème édition du FESPACO

C’est parti pour la 27ème  édition du Festival panafricain du Cinéma et  de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). L’ouverture officielle est intervenue ce samedi 16 octobre au palais des Sports de Ouaga 2000 en présence du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré et diverses personnalités  dont Abdoulaye Diop, ministre de la culture et de la communication du Sénégal, pays invité d’honneur de la biennale africaine du septième art.

C’est dans un palais des sports bondé de monde qu’a eu lieu la grande cérémonie d’ouverture du FESPACO 2021

“Cinéma d’Afrique et de la diaspora. Nouveaux regards, nouveaux défis”. C’est sous ce thème que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a donné ce samedi 16 octobre 2021 au palais des sports de Ouaga 2000, le clap de départ de la 27ème  édition du Festival panafricain du Cinéma et  de la télévision de Ouagadougou (FESPACO).

Grands moments de l’ouverture

La ministre de la culture burkinabè Elise Ilboudo/Thiombiano livrant son discours

Discours des officiels dont celui de la ministre burkinabè de la culture, des arts et du tourisme Elise Ilboudo/Thiombiano ; prestations chorégraphiques et musicales ont marqué cette ouverture de FESPACO 2021.

Une édition 2021 qui enregistre malgré le contexte sanitaire et sécuritaire la participation des acteurs de plusieurs pays d’ailleurs et d’Afrique dont le Sénégal, pays invité d’honneur, présent avec une forte délégation d’au moins 200 personnes conduite par le ministre Abdoulaye Diop de la culture et de la communication.

Egalement forte, la délégation de la Côte D’Ivoire est conduite par  Badou N’Guessan Kouamé, ministre de la culture, de l’industrie, des arts et du spectacle. Côté tchadien, c’est la  ministre Achta Djibrine Sy qui est à la tête de la délégation.

17 films long-métrage de 15 pays

Pour ce qui est des oeuvres  en compétition à cette 27e édition du FESPACO,  239 films ont été retenus sur 1132. Dans la catégorie des longs métrages, 17 films issus de 15 pays ont été retenus. Et c’est l’un de ces 17 films qui va remporter le prestigieux Etalons de Yennenga au soir du 23 octobre 2021.

C’est la première fois,  en plus de 50 ans d’existence que le FESPACO se tient en plein mois d’octobre, mois consacré habituellement à la commémoration de l’assassinat du leader de la révolution burkinabè Thomas Sankara et dont le procès dudit assassinat s’est ouvert le 11 octobre dernier à Ouaga 2000.

Dans ce contexte, l’ombre de thomas a plané sur l’ouverture de l’édition 2021 du FESPACO. C’était comme dirait quelqu’un, du “Sankara partout et du Sankara nulle part’’.

L’ombre de Sankara a plané sur l’ouverture et devrait plané aussi sur toute la manifestation, surtout qu’un documentaire du jeune réalisateur burkinabè Richard Tiéné  lui est dédié dans un environnement où les idéaux sankaristes ont le vent en poupe sur le continent.

Maria Salomé Bayala

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.