Décédé le 10 Octobre 2021 à l’âge de 60 ans, des suites de maladie, Fidel Romuald Bani, l’adjudant- chef major à la retraite, a été inhumé dans la matinée du lundi 11 octobre 2021  dans sa résidence, à Houndé.

Fidel Romuald Bani dont on pleure aujourd’hui la disparition, est né le 7 février 1961 à Ouagadougou. «Koro Bani » a fait son école primaire à l’école primaire publique de la RAN, le secondaire au collège protestant de Ouagadougou et le collège avenir de Bobo Dioullasso.

Incorporé dans l’armée le 18 décembre 1981, il fait sa formation commune de Base au centre d’instruction de Dori. Formation à l’issue de laquelle, il est affecté à la Compagnie légère des transmissions basée au RCS, actuel Camp Guillaume Ouedraogo pour son initiation  aux armes des transmissions.

Après sa spécialisation en dépannage fil, il reçoit les affections au Régiment parachutiste Commando de Dédougou d’où il obtient le surnom de «Commando Bani». Au Service des transmissions du 3e régiment d’infanterie Commando de Bobo, au Bataillon des transmissions de l’armée de terre Ouagadougou et Sur sa demande, il retourne au service des Transmissions de Bobo ou il servira jusqu’à sa retraite en 2016.

Son dévouement et sa conscience professionnelle aiguë lui ont valu les grades de Caporal en 1985, de Sergent en 1988, Sergent-chef en 1993, d’Adjudant en 1998, de l’Adjudant-chef en 2003 et de l’Adjudant-chef major en 2009.

Forte mobilisation

Fidel Romuald Bani a effectué en 2012 la mission des Nations unies pour le Darfour au Soudan dans le bataillon FAAFI 04 du Burkina Faso.

Durant sa riche carrière professionnelle et pour son ardeur au travail le « Commando Bani » a reçu les distinctions de Médaille militaire, de Médaille de l’ordre de mérité Burkinabè, de Médaille commémorative ONU Soudan et le Médaille commémorative agrafe Soudan BF

Permanemment disponible pour le travail, le commando Bani a reçu les citations suivantes de ses chefs hiérarchiques :

-«Soldat dynamique, travailleur et conscient…»

-«Sous officier travailleur , discipliné et constamment disponible à encourager…» Fin de citation

L’on notait une forte mobilisation pour conduire l’ancien militaire à sa dernière demeure. Côté autorités, étaient présents le premier adjoint au maire de Houndé, Adolphe koala, l’ancien maire, Yazon Boue, des conseillers municipaux de Houndé. Anciens collègues, parents et amis du défunt se sont également mobilisés.

« Koro Boni » laisse derrière lui une veuve, 7 enfants et de nombreux petits fils.

Que la terre libre de Houndé et du Burkina lui soient légère !

Gafson / Houndé

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.