Les habitants de Popioho et des villages environnants dans la commune de Bereba, province du Tuy, ont inauguré, le 18 octobre 2021 dans la liesse, leur Collège d’enseignement général (C.E.G). C’est Dofiko Jean Toboua, premier fonctionnaire de la zone Popioho-Koura et natif du village, qui a parrainé la cérémonie, en présence des autorités provinciales, responsables et partenaires de l’éducation.

Les officiels procédant à l’inauguration officielle de l’établissement

Le village de Popioho situé dans la commune de Bereba dans la province du Tuy, région des Hauts Bassins était en fête ce 18 octobre 2021. Un Jour mémorable pour les habitants du village et des localités environnantes. L’ambiance était au rendez-vous. La mobilisation aussi. Cette foule s’y est réunie pour l’inauguration d’un bâtiment de quatre (04) salles de classe construit par l’Association solidarité Afrique de l’Ouest (ASAO). Ce joyau est le fruit de la coopération germano burkinabé et cela a été salué par tout le village.

La solidarité des filles et fils de Popioho saluée par le parrain

Après le mot de bienvenue du chef de village, le parrain, a remercié la délégation de l’ASAO, de Janvier Bazoun, président de l’Association pour le Développement du Département de Béréba, qui n’a ménagé aucun effort pour accompagner l’activité, ainsi que la mairie de Béréba et les autorités coutumières et religieuses de la commune pour la présence.

M.Toboua a saisi cette opportunité pour saluer les filles et fils de Popioho qui ont participé activement à l’édification du CEG.

La demande en matière d’infrastructures scolaires étant forte, la réalisation de cette infrastructure vient à point nommé car, elle permet à l’Association solidarité Afrique de l’Ouest d’accompagner et de soutenir l’Etat burkinabè dans la lutte contre l’ignorance et l’analphabétisme. Nous a confié le directeur des affaires administratives et financières de la mairie de Bereba, Elysé BAZOUN, natif du village de Popioho.

Janvier Bazoun, fils du village par ailleurs président de l’Association pour le développement du département de Béréba, a remercié l’ASAO qui a permis de lever ce goulot d’étranglement qui bloquait le passage de la classe de CM2 à la classe de 6ème et rapprocher les élèves à leurs familles.

Selon Mr Bazoun, il faut déjà penser à ériger le CEG de Popioho en lycée au regard de l’évolution des effectifs et aussi penser à la construction du CEG de Koura.

28 millions de francs CFA

D’un coût de 28 millions de francs CFA, le CEG a pu être réalisé grâce à la participation du ministère allemand pour le développement en raison de 4/5 du montant et le reste sur les fonds propres de l’Association solidarité Afrique de l’Ouest composée d’une cinquantaine de personnes.

Mamadou Traoré, le directeur du CEG a salué cette initiative à sa juste valeur et a invité la population à l’entretien de ce nouveau joyau. Il a par ailleurs, remercié l’ASAO pour leur contribution considérable à l’accroissement de l’offre éducative au Burkina Faso.

Il a en outre indiqué que le CEG de Popioho comptait 40 élèves à l’ouverture en 2014, mais aujourd’hui le CEG a un effectif de  221 élèves dont 97 garçons et 124 filles, la classe de 6ème à elle seule compte 70 élèves avec 24 garçons et 46 filles. Le personnel qui encadre ces élèves est au nombre de 9, trois de l’administration, un directeur, un attaché d’éducation, un économe, 5 enseignants et 1 gardien.

Le président de l’ASAO, M.  Karl Wilhelm Simonis, s’est réjoui d’être à Popioho pour procéder à l’inauguration du CEG. «Nous nous réjouissons de votre grande amitié et hospitalité. Nous sommes très contents de la réalisation de ce collège».

Monsieur Karl Wilhelm a aussi exprimé de vive voix sa gratitude au ministère allemand :  «je remercie le ministère allemand pour le développement, pour son soutien car, sans eux, l’ASAO ne pouvait pas réaliser tant de projets au Burkina Faso»

Le président de l’association, a renouvelé sa gratitude à Anselme Sanou, le représentent de l’ASAO au Burkina avec qui, ils travaillent ensemble il y a de cela 25 ans, pour son dynamisme, sa franchise, son engagement aux côtés de l’ASAO et le travail abattu pour la réalisation de tous nos infrastructures au Burkina Faso

Pour finir le président de l’ASAO a exhorté la population de Popioho à entretenir le bâtiment et les accessoires, il a insisté à planter et entretenir les arbres pour lutter contre la désertification.

Gafson/ Houndé

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.