Le ministre de la sécurité, Maxime Koné, au cours de son intervention à la télévision nationale pour dresser un bilan provisoire de l'attaque terroriste contre la gendarmerie de Inata

Depuis la soirée de ce dimanche noir du 14 novembre, l’on en sait un peu plus sur l’ampleur de l’attaque terroriste perpétrée à l’aube contre le détachement de la gendarmerie de Inata, dans le Soum, région du Sahel.

Le ministre de la sécurité, Maxime Koné, successivement à 19 h et 20 h à la radio nationale et télévision nationales, a levé un coin de voile sur l’ampleur de l’hécatombe.

Au cours de ses interventions radiotélévisées, le ministre a avancé un chiffre provisoire de 20 morts (19 gendarmes et 1 civil), d’autres soldats manquant toujours à l’appel. Et si tout ce qui circule comme chiffres relativement au drame devrait se confirmer, le bilan définitif de l’attaque terroriste, serait-nous touchons du bois- encore lourd, très lourd même.

Prompt rétablissement à la dizaine de blessés de l’attaque dont certains ont été évacués à Ouagadougou et que vivement la sécurité revienne dans la région, dans le pays !

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.