A Ouagadougou, un dépôt de la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des Consommables médicaux (CAMEG) a été victime ce dimanche 28 novembre d’un incendie qui a fait beaucoup de ravage si bien que les soldats du feu ont pris pas mal de temps pour maîtriser les flammes. Mais, le ministre de la santé, Charlemagne Ouédraogo, s’est voulu rassurant.

L’incendie enregistré ce dimanche soir dans un des dépôts de la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des Consommables médicaux (CAMEG) a été spectaculaire avec une fumée et des flammes impressionnantes. Alertés, les soldats du feu ont pris du temps pour venir à bout du sinistre.

Le ministre de la santé, Charlemagne Ouédraogo, s’est voulu rassurant

Pour autant, il n’y a pas d’inquiétudes à se faire pour ce qui est de l’approvisionnement en médicaments essentiels génériques des populations, à en croire le ministre de la santé, Pr Charlemagne Ouédraogo.

« Ce magasin ravitaillait un certain nombre d’hôpitaux et des pharmacies privées mais le relais sera pris par les autres magasins qui existent, non seulement à Ouagadougou, mais aussi dans les autres provinces. Nous allons également nous appuyer sur les grossistes privés qui apportent un soutien au ministère de la santé pour qu’il n’y ait pas de pénurie », a- t-il rassuré.

‘’Plus de peur que de mal’’, pourrait-on donc dire.

Christian Tas

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.