Une vue des participants aux NAK 2021

La 26ème édition des Nuits atypiques de Koudougou (NAK) qui ont lieu du 24 au 28 novembre, s’est déroulée dans une ambiance conviviale mais aussi de recueillement, compte tenu du contexte sécuritaire préoccupant.

Koudbi Koala, l’initiateur des NAK, lors de son adresse aux festivaliers

Les Nuits atypiques de Koudougou 2021 se sont tenues du 24 au 28 novembre 2021 sous le thème de l’économie créative et du développement local. Koudbi Koala, l’initiateur et son équipe se sont évertués à tenir leur engagement dans le contexte sécuritaire préoccupant que l’on sait.

Ainsi le recueillement était palpable en dépit des prestations musicales de qualité, avec une douzaine d’artistes invités, et la convivialité légendaire des NAK. Sidiki Diabaté, DJ Mix, Nana Bibata, Kayawoto et autres stars ont assuré grave à la grande satisfaction des festivaliers.

Un nouveau tournant dans la vie des NAK

Et à entendre les organisateurs qui ont dressé un bilan satisfaisant, l’édition 2021 aura permis, la mise en exergue de la contribution des acteurs de l’économie créative dans le développement endogène à travers la prise en compte des besoins des populations locales.

«Cette 26ème édition des NAK, 1ère édition après la célébration du jubilé d’argent des NAK, marque un nouveau tournant de la vie de notre festival grâce aux conclusions du colloque organisé à la 25eme édition», a indiqué Koudbi Koala.

Véritable rendez-vous du donner et du recevoir

Les NAK 2021, c’était entre autres faits et évènements à retenir : la cérémonie d’ouverture, les concerts live, le village atypique, les rencontres professionnelles, kombi-zaka, l’inno’art, l’espace partenaire. C’était un véritable espace du donner et du recevoir.

Et à entendre les organisateurs qui ont dressé un bilan satisfaisant, l’édition 2021 aura permis, la mise en exergue de la contribution des acteurs de l’économie créative dans le développement endogène à travers la prise en compte des besoins des populations locales.

Donc, objectif du départ plus ou moins atteint au regard, faut-il le rappeler, du contexte national et sous- régional qui reste dominé par les préoccupations sécuritaires avec la multiplication des attaques terroristes meurtrières.

Franck Gildas Bako, Koudougou

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.