Photo de famille des responsables de l'ARSE et des journalistes à l'ouverture de la formation ce lundi 20 décembre 2021 à Koudougou

L’Autorité de régulation du secteur de l’énergie (ARSE) organise depuis ce lundi à Koudougou, un un atelier de formation et d’information sur ses missions au profit d’une quarantaine de journalistes burkinabè. C’est la présidente de l’ARSE, Mariam Gui Nikièma qui a présidé l’ouverture de l’atelier.

Le présidium à l’ouverture de l’atelier ce lundi 20 décembre 2021 à Koudougou avec au milieu la présidente de l’ARSE, Mariam Gui Nikièma

Ils viennent des régions du Centre, Centre-ouest et de la Boucle du Mouhoun. Eux, ce sont la quarantaine des journalistes qui participent du 20 au 22 décembre 2021 à Koudougou à l’atelier de formation et d’information de l’Autorité de régulation du secteur de l’énergie (ARSE).

L’initiative, selon Mariam Gui Nikiéma, présidente de l’ARSE, s’inscrit vise principalement à renforcer les connaissances des journalistes en matière de régulation à savoir les concepts et fondements de la régulation, les missions, attributions, organisation et fonctionnement de l’ARSE. Elle vise en outre à fournir aux hommes de médias des informations sur la mise en place du marché régional de l’électricité dont le lancement officiel est intervenu en 2018 à Cotonou au Bénin.

Photo de famille des responsables de l’ARSE et des journalistes à l’ouverture de la formation ce lundi 20 décembre 2021 à Koudougou

Les participants au présent atelier de 3 jours auront droit à plusieurs communications qui seront données par les responsables de l’Autorités de régulation du secteur de l’énergie. En autres, l’historique de l’ARSE, les acquis et les difficultés de l’institution seront abordées.

L’ARSE, faut-il le rappeler, a été créée il y a plus d’une dizaine d’années, plus précisément en 2007 et a vu ses attributions renforcer à la faveur de l’adoption de la loi 014 du 20 avril 2017 règlementant le secteur de l’énergie au Burkina Faso.

Franck Gildas Bako, Koudougou

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.