‘’ Au moment où notre département s’apprête à recevoir un nouveau premier responsable, l’obligation morale de reconnaissance me revient pour vous exprimer à toutes et à tous ma profonde gratitude pour le travail abattu en si peu de temps dans les projets de réformes de la gouvernance foncière dans notre pays, dans un climat parfois tendu, souvent hostile mais toujours empreint de sincérité et de sérénité. Les résultats engrangés, s’ils ne sont pas toujours à la hauteur des attentes légitimes du peuple burkinabè, auraient permis néanmoins d’entamer un grand chantier du vivre-ensemble et de la cohésion sociale dans notre pays, c’est-à-dire la gouvernance vertueuse du secteur foncier.’’

‘’ ̀ ̀ ‘

Du 15 janvier 2021 au 24 janvier 2022, j’ai eu la lourde mais exaltante mission de conduire la mise en œuvre des politiques confiées au ministère du développement urbain, de l’habitat et de la ville.

Ce fut un honneur et un plaisir immense de collaborer avec toutes femmes et tous ces hommes sans lesquels ma mission serait vaine.

Au moment où notre département s’apprête à recevoir un nouveau premier responsable, l’obligation morale de reconnaissance me revient pour vous exprimer à toutes et à tous ma profonde gratitude pour le travail abattu en si peu de temps dans les projets de réformes de la gouvernance foncière dans notre pays, dans un climat parfois tendu, souvent hostile mais toujours empreint de sincérité et de sérénité. Les résultats engrangés, s’ils ne sont pas toujours à la hauteur des attentes légitimes du peuple burkinabè, auraient permis néanmoins d’entamer un grand chantier du vivre-ensemble et de la cohésion sociale dans notre pays, c’est-à-dire la gouvernance vertueuse du secteur foncier.

C’est pourquoi, je voudrais partager avec vous cette maxime de l’Abbé Pierre selon laquelle « la seule source de l’intelligence politique, c’est la participation à la détresse de ceux qui souffrent le plus dans la communauté que l’on doit gouverner ».

A l’endroit de mon successeur, Monsieur Boukary SAVADOGO, je voudrais lui adresser d’abord mes vives félicitations pour cette confiance à lui faite par les plus hautes autorités de la transition.

Je voudrais, ensuite, lui souhaiter plein succès dans la mise en œuvre de la feuille de route qui lui sera donnée dans l’intérêt supérieur de tous les burkinabè qui aspirent à un logement décent.

Enfin, je lui garantis mon entière disponibilité pour quels que motifs que ce soient, dans le sens de la mise en œuvre de réformes hardies dans le domaine de l’urbanisme, des affaires foncières et de l’habitat.

Ensemble, nous pouvons construire un Burkina dont ses habitants aspirent à un mieux-être collectif.

Me Bénéwendé Stanislas SANKARA’’

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.