« Les médias burkinabè face à la révolution numérique : comment mourir pour mieux renaitre ?». C’est sous ce thème que le Centre national de presse Norbert Zongo (CNP-NZ) et les acteurs des médias célèbreront ce mardi 3 mai, la Journée mondiale de la liberté de la presse. Au menu de la célébration, plusieurs activités. Plus de détails dans ce communiqué de presse.

«3 mai 2022 : Journée Mondiale de la Liberté de la Presse

Depuis sa création, le CNP-NZ a toujours célébré la journée du 3 mai, Journée Mondiale de la Liberté de la Presse en collaboration avec divers partenaires du monde des médias. Le CNP-NZ choisit à chaque fois une thématique spécifique en lien avec le thème international mais beaucoup plus orienté vers les préoccupations nationales.

Cette année le thème choisi est : « Les médias Burkinabè face à la révolution numérique : comment mourir pour mieux renaitre ? »

Au programme de cette célébration :

 – Mardi 3 mai dans la salle HS du CNP-NZ

10H00 : Cérémonie de la journée du 3 mai

– Lancement du Prix Marie Soleil de la meilleure journaliste

– Présentation des résultats de « Etude sur l’Etat de la Liberté de la Presse, 2021 »

10h30 : Panel sur le thème : « Les médias Burkinabè face à la révolution numérique : comment mourir pour mieux renaitre ? »

Au Burkina Faso, ces cinq dernières années l’on a enregistré plus de médias en ligne qu’il n’a existé de presse écrite au Burkina Faso alors que cette presse écrite est tout simplement l’ancêtre des médias modernes. On assiste donc à un abandon de plus en plus de la presse écrite imprimée et cela aussi bien par les professionnels de l’information que les usagers consommateurs de l’information.

Pour ne pas disparaitre complètement, les acteurs sont bien obligés de résister, s’adapter voire de se réinventer. La question préoccupe plus d’une personne.

Et c’est pourquoi cette année, à l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, le monde des médias a décidé de plancher sur le thème « Le journalisme sous l’emprise du numérique ». Dans le même sens, au niveau national, le thème retenu est « les médias burkinabè face au numérique : comment mourir pour bien renaitre ? ».

A l’occasion donc du 3 Mai 2022, les acteurs des médias burkinabè sont invités à réfléchir sur ce thème et tracer un nouvel avenir pour la presse.

Le panel sera animé par :

– Boureima Ouedraogo, journaliste et Directeur de publication du journal « Le Reporter » et du Media en Ligne INFOH24

– Issouf SARE, Directeur General de la télévision BF1

– Dr Cyriaque Paré, Enseignant chercheur et Directeur de Publication du média en ligne, le Faso.net

– Modérateur : Nadoum COULIBALY, Journaliste à Sidwaya

La célébration du 3 mai 2022 sera clôturée par un tournoi de football le jeudi 5 mai à partir de 16h sur le terrain de Siguian Sport ARENA à Ouaga 2000. Les équipes de la presse seront aux prises avec les équipes des écoles de journalisme, IPERMIC et ISTIC. En levée de rideau, le CNP-NZ affrontera une nouvelle fois l’équipe du CSC.

Le Centre de presse Norbert Zongo invite toutes les femmes et hommes de médias, ses partenaires, les défenseurs des droits humains et de la liberté de la presse, ainsi que les citoyens épris de liberté et de justice à s’associer à elle pour commémorer cette journée.

3 mai 2022 !

Pour que vive la liberté de la presse et d’information !

Le Comité de Pilotage du CNP-NZ

04 BP 8524 Ouagadougou 04 – BURKINA FASO

Tél. : (226) 34 41 89 /34 37 45 -Télécopie : (226) 50 34 37 45 Courrier électronique : cnpress@cnpress-zongo.org »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.