Il y avait du monde ce lundi à la place Wara-Wara à Bobo à l'occasion de la prière du Ramadan

Comme les précédentes célébrations, les deux traditionnelles places fortes que sont la Place de la Nation à Ouaga et la Place Wara-Wara à Bobo ont été bondées de monde ce 2 mai 2022 à l’occasion de la prière collective marquant la fin du jeûne musulman, donc la fête de l’Aïd El Fitr, communément appelée Ramadan.

Il y avait également du beau monde ce lundi à la place de la Nation à Ouaga à l’occasion de la prière du Ramadan

Dans l’une ou l’autre place forte, les prières, les messages des leaders musulmans exhortaient à la cohésion sociale, à la tolérance et à la foi à l’avenir. «La journée d’aujourd’hui nous invite à nous accepter dans nos différences et nous unir pour un mieux-être», a plaidé El Hadj Abdallah Ouédraogo à Ouagadougou.

C’était le même son de cloche à Bobo, où l’imam Siaka Sanou rappelait au même moment la nécessité pour les uns et les autres de promouvoir la culture de la paix, le pardon et la cohésion sociale dans le pays.

«Le Burkina toujours un et indivisible »

A l’instar des autres célébrations, la tolérance religieuse a été observée, avec la présence aux côtés des frères musulmans des représentants de la communauté chrétienne.   « Cette fête nous rappelle que le Burkina Faso, malgré les épreuves qu’il traverse, demeure un et indivisible. Nous sommes amenés à communier avec nos frères et sœurs des autres confessions religieuses, a indiqué à juste titre le président de la communauté musulmane de la capitale, Moussa Koanda.

«J’invite tous les filles et fils du pays à cultiver le dialogue et la cohésion sociale au sein de leurs communautés respectives», a exhorté de son côté l’imam Siaka Sanou de Bobo-Dioulasso .

«Le contexte sécuritaire délétère du Burkina exige de nous  l’acceptation et l’amour du prochain», a laissé entendre pour sa partl’abbé Johnny Boya, secrétaire de la nonciature apostolique.

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.