Un policier a refusé de serrer la main au président François Hollande et son premier ministre, Manuel Valls, ce vendredi 17 juin 2016 matin, à l’occasion de la cérémonie d’hommage au couple de policiers tués à Magnanville dans les Yvelines.
ho

A la suite de son discours, le président de la République est allé longuement serrer la main aux personnalités présentes et aux forces de l’ordre. C’est alors qu’un homme, appuyé sur des béquilles, refuse de la saluer. Le chef de l’Etat continue son chemin, sans rien dire.

Quelques instants plus tard, c’est au tour du Premier ministre Manuel Valls de voir l’homme refuser de lui serrer la main. Contrairement à François Hollande, le chef du gouvernement décide de s’arrêter et semble entamer un échange tendu avec l’individu.

Selon une journaliste de France 2 présente sur place, l’homme est policier. Et aurait refusé de serrer la main du couple exécutif pour “dénoncer le manque de moyens dans la police”.

“Il y a trop de problèmes dans la police”, aurait-il dit au Premier ministre selon un journaliste de TF1. Il dit “assumer” son acte et “regrette que Manuel Valls soit parti” sans écouter la fin de son explication.
Lors d’une conférence de presse, le Premier ministre est revenu sur cet “incident” qui a émaillé la cérémonie d’hommages. Et s’est montré compréhensif: “Je peux comprendre que dans ces moments-là, ils peut y avoir un policier, deux policiers, des hommes ou des femmes touchés, qui peuvent ou pouvaient connaitre les victimes, qui aient une attitude… qui n’est en rien irrespectueuse. Elle était respectueuse”.

Que lui a dit Manuel Valls? Sur les vidéos, le Premier ministre est aperçu en train de s’approcher du policier, qui a refusé de serrer la main à François Hollande quelques secondes plus tôt. “J’ai simplement dit à ce policer, puisqu’il me disait que c’était dur, je lui ait dit que c’était difficile pour tout le monde, pour les familles”, assure Manuel Valls.

Anderson Koné
Burkina Demain
Source: Express

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici