Les 205 conseillers de la commune de Bobo Dioulasso ont procédé à l’élection du maire, ce lundi 20 juin 2016. C’est le candidat du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Bourahima Sanou, ancien secrétaire général du Conseil régional des Hauts-Bassins qui a été élu avec 132 voix contre 72 pour son challenger Ibrahim Sanou, du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Il n’y a eu qu’un seul bulletin nul lors de ce scrutin.
BRAH

Son adjoint, Martin Coulibaly, un technicien supérieur en génie civil, le deuxième, Madeleine Boni, la troisième, Evelyne Toé/ Yaméogo, une caissière; tous du MPP. Le quatrième adjoint, Alain Sanou, lui est du Nouveau temps pour la démocratie (NTD). Celui-ci était le 2e adjoint au maire de l’arrondissement n°7 pendant le précédent conseil.

Voici ce qu’il a déclaré à son élection: ” Nous allons travailler à faire de sorte que tous les habitants de cette ville se donnent la main pour relever les défis. Depuis très longtemps, on entend de part et d’autre que rien ne bouge à Bobo. L’ensemble du Conseil municipal est en conscient et c’est cet esprit qui va prévaloir. Nous venons pour travailler. Ce qui est important, c’est la participation. Nous allons faire un développement participatif en impliquant toutes les populations”.

Ibrahim Traoré (MPP) a été à la tête de la commission finance et économie ; Abdoul-Aziz Sana, à la commission des affaires générales; Lassina Sanou à l’environnement et Léonard Sanou, à l’aménagement du territoire.

Le nouveau maire de Bobo-Dioulasso, Bourahima Sanou, est juriste, administrateur des collectivités territoriales. Il est né en 1972 à Bobo-Dioulasso et est titulaire d’une maîtrise en sciences juridiques, option droit des affaires. Il a servi au haut-commissariat du Houet, au Conseil régional des Hauts-Bassins où il était le secrétaire général.

Dominick Da
Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici