La cérémonie d’hommage au défunt ambassadeur du Burkina Faso en République d’Ethiopie, Amidou Touré, s’est déroulée en présence du Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, des membres du gouvernement, des corps constitués, de nombreux diplomates accrédités au Burkina Faso, de ses parents et ses amis.
kabore

Le chef de l’Etat burkinabè, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba et plusieurs autres personnalités de haut rang, se sont inclinés devant la mémoire d’Amidou Touré, décédé, dans la nuit du 31 aout au 1er septembre 2016.
.
La cérémonie solennelle a été ponctuée par l’allocution de la famille de l’illustre disparu, l’hommage du gouvernement burkinabè, le recueillement et l’office religieux musulman.

«L’abnégation, la détermination, le dévouement avec lesquels, Amidou Touré s’investissait pour la réussite de la participation du Burkina à la Ticad VI à Nairobi, signifiait sans nul doute, le dernier acte patriotique à sa patrie qu’il a servi avec fidélité et loyauté », a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Alpha Barry.

Et de poursuivre, malgré la brièveté de son mandat, il a su attirer le respect de ses homologues par son sens élevé du dialogue et la collaboration. A l’entendre, ces qualités lui ont valu un hommage solennel des autorités éthiopiennes et de ses pairs à Addis-Abeba.

« Monsieur Amidou TOURE, au nom du Président du Faso et en vertu des pouvoirs qui me sont conférés, nous vous faisons à titre posthume, Officier de l’Ordre national », parole du Grand chancelier des Ordres burkinabè qui l’a décoré.

Amidou Touré, 56 ans, était depuis juillet 2015, l’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina Faso auprès de la République d’Ethiopie. Il fut tour à tour Conseiller des Affaires étrangères à la Direction des Affaires politiques de 1996 à 1998, à la Direction générale de la Coopération internationale de 1998 à 2000, à la Direction Asie Pacifique et Caraïbes jusqu’en 2001, date à laquelle il a été nommé deuxième Conseiller à l’Ambassade du Burkina Faso auprès de la République de Chine. C’est de retour de ce pays en 2008 qu’il est nommé la même année à la tête de la Direction des organisations africaines jusqu’en 2013 où il est promu Ambassadeur, représentant permanent adjoint auprès de l’UA et de la CEA et ce, jusqu’en 2015.

Mathias Lompo
Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici