La justice burkinabè a ordonné, le 5 octobre 2016, la prolongation de six mois de la détention du général de brigade de gendarmerie, Djibrill Bassolet, à la Maison d’arrêt et de correction des armées ( MACA ).
bassole-djibril1

La justice militaire a également ordonné une nouvelle expertise de l’élément supposé de l’écoute téléphonique avec le président de l’assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro.

Le général est poursuivi pour haute trahison et atteinte à la sûreté de l’Etat, dans le cadre des enquêtes sur le coup d’Etat manqué des 16 et 17 septembre 2015. Il a été arrêté le 29 septembre 2015.

Anderson Koné
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.