Le lancement des activités de la célébration des 12 ans d’existence de l’association Namanegb Zanga s’est effectué le samedi 8 octobre 2016 au quartier Nagrin de Ouagadougou. A cette occasion, une opération de don de sang à été initiée par la dite association.
don-sang

C’est par une opération de don de sang que l’association a débuté cette journée anniversaire de son existence. Il faut noter que ces journées sont placées sous le haut patronage de El Hadj Omar Tapsoba.

L’idée de donner son sang s’explique, selon Nikiéma Maturin, président de l’association du fait que si « aujourd’hui nous sommes en bonne santé, il faudra penser que demain nous pourrions être à l’hôpital et avoir besoin de sang pour notre guérison. C’est pourquoi, il faut penser à ceux qui souffrent présentement et leur venir en aide à travers une partie de nous-mêmes ».

Ousmane Ouédraogo, sécretaire général de l’association, a dit être « très fier d’avoir donné mon sang espérant sauver des vies qui en ont besoin ».
Le docteur Stéphane T Ouédraogo du centre régional de transfusion sanguine de Ouagadougou a invité les associations a en donné davantage.

Le docteur a expliqué que pour le seul centre universitaire de l’hôpital Yalgado on a besoin de 120 à 130 poches de sang par jour en période ordinaire, c’est-à-dire d’Octobre à Juin. Et pourtant, il s’avère difficile de mobiliser des poches de sang à cette période. La raison, dira le docteur Stéphane est due au fait que les potentiels donneurs que sont les élèves et les étudiants sont en vacances en cette période.
Malheureusement, les cas de maladies telles que le paludisme sont fréquents à cette période et nécessitent du coup assez de sang pour faire face au besoin, sans compter les cas d’accouchement et d’accidents, a indiqué l’agent de santé. En période difficile, ajoute Stéphane Ouédraogo, « nous avons besoin de 230 à 260 de poches de sang par jour. Alors que le centre de transfusion sanguine ne mobilise que 40 à 50 poches par jour ». C’est pourquoi, « le centre est très émerveillé quand des associations initient des opérations de dons. C’est des initiatives appréciables et louables et nous encourageons davantage les structures pour qu’ils emboitent le même pas ».

Namanegb Zanga est une association de défense du droit au logement. Pour son président, la situation de logement au Burkina Faso est devenue très difficile. « Il y a plus d’une dizaine d’années, le problème de logement au Burkina s’est véritablement aggravé » a-t-il dit. Il a fait savoir que dans le quartier Nagrin, 2149 personnes vivent sans logements.

C’est une association qui est implantée dans plusieurs localités; on peut citer Saaba, Balkuy, arrondissement 10 et 11 etc. et qui compte environs 400 à 500 membre, a déclaré son président.

L’un des récents acquis dans sa lutte pour le droit au logement, a relevé le président de l’association est la réussite de la revendication menée, en vue du relogement des riverains touchés par l’agrandissement de la voie principale de la commune de Saaba.

Joachim Batao
Shinofaso06@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.