L’Organisation de la société civile, le Balai citoyen, a animé une conférence de presse ce lundi 17 octobre 2016 à Ouagadougou pour dénoncer « l’incapacité » du gouvernement burkinabè à assurer la sécurité du pays. balai-citoyen

“Entre mars 2015 et octobre 2016, on a enregistré au moins cinq attaques visant directement les forces de défense et de sécurité burkinabè avec plus d’une quarantaine de morts”, a laissé entendre les responsables de l’association qui jugent que c’est une situation qui sème l’inquiétude au sein des populations.
Et Sams K le Jah de poser une foultitude questions. “Comment comprendre que dans cette situation préoccupante, il n’y ait pas un ministre de la défense et un autre de la sécurité qui s’occupent exclusivement de la question sécuritaire ? Comment admettre qu’on maintienne toujours à la tête de l’armée et du système sécuritaire des officiers qui ont montré leur incapacité à prémunir le Burkina Faso contre ses ennemis ? ”

“Beaucoup de problèmes au Burkina Faso sont liés à l’armée “, foi de Me Guy Hervé Kam qui a souhaité que les secteurs de la défense et la sécurité soient confiés à des personnes qui rendront compte au président du Faso pour qu’il puisse se consacrer à l’ensemble des questions préoccupantes en tant que chef de l’Etat.

Selon lui, le chef de l’Etat doit prendre ses responsabilités, même si cela doit conduire à la réorganisation de l’armée: ” C’est la responsabilité exclusive du chef de l’Etat en tant que chef suprême des armées, de mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut au sein de l’armée “.

Par ailleurs, ils se sont inquiétés de la libération de certains officiers présumés putschistes de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP).

Mathias Lompo
Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.