Le président du Faso, Roch Kaboré, a reçu, le 30 octobre 2016 à Ouagadougou, les blessés et les parents des victimes de l’insurrection populaire et du putsch manqué de septembre de 2015. president

« Je tenais à réaffirmer l’engagement de l’Etat et du gouvernement à mettre en œuvre les décisions en faveur des pupilles de la Nation et des blessés. C’est pourquoi vous avez avec moi ici le Premier ministre et l’ensemble des ministres associés qui participent à cette rencontre. J’ai réaffirmé également aux blessés que nous allons prendre toutes les dispositions pour traiter leurs cas. Nous avons pris l’engagement de faire en sorte que tous ceux qui nécessitent des soins spécialisés soient pris en charge. Avec l’hôpital qui traite nos malades en Tunisie, nous avons pris des dispositions pour qu’une équipe médicale vienne ici à Ouagadougou pour procéder aux différentes interventions de manière à ce que la plus grande majorité bénéficie des soins », a affirmé le chef de l’Etat qui a traduit ses encouragements à ses interlocuteurs.

Cela dit, il a avancé que la justice doit être faite sur l’ensemble des dossiers en cours. Et il a appelé à garder la vigilance pour que la justice soit rendue et que les ayants droits rentrent dans leurs droits.
Parlant de la réconciliation, il a dit qu’il n’est pas question d’y aller en enjambant des morts. Pour lui, elle passe par la vérité et la justice.
kab
En réaction, la coordination des familles victimes de l’insurrection populaire et du coup d’Etat a salué le chef de l’Etat pour la prise en charge des victimes. Puis elle a exprimé ses préoccupations portant, entre autres, sur la délivrance de certificats médicaux, le manque d’emploi, les affectations de blessés de l’intérieur du pays à Ouagadougou, les décorations de certains blessés, l’écoute attentive des autorités.

La réponse du chef de l’Etat: “Je voudrais demander aux différentes associations de renforcer leur cohésion. Je voudrais insister pour que cette cohésion, cette diligence de tous les jours contraignent chaque ministre à faire son travail”, a-t-il indiqué.

Mathias Lompo
Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.