Après les bruits de bottes dans la Grande muette, le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a mis l’armée au pas en la restructurant. Il a promu les lieutenant-colonel Issiaka Ouattara alias Wattao et Ousmane Chérif. OUS

Le premier, anciennement commandant adjoint de la Garde républicaine, prend les rênes de l’institution en devenant le commandant. Le second, ex-commandant en second du groupement de sécurité présidentielle, est désormais commandant du 1er bataillon de commando parachutistes (1er BCP).

Quant au Lieutenant-colonel Martin Fofié Kouakou, il reste à son poste de commandant en second de la 2ème région militaire à Daloa (Centre-Ouest). Il en est de même pour le Lieutenant-colonel Touré Hervé qui garde les commandes du 3ème bataillon de Bouaké et le lieutenant-colonel Fofana Losséni, le poste de commandant du Bataillon de sécurisation de l’Ouest (BSO) . Le Lieutenant Morou Ouattara, lui laisse le commandement des Forces de sécurité du président de l’Assemblée nationale au profit du bataillon de sécurisation de l’Est (BSE). Avec lui, dans ce bataillon d’artillerie sol-sol, le Lieutenant-colonel Koné Zakaria , aura en charge l’unité de Commandement et de soutien.

Anderson Koné
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.