Le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Jean Claude Bouda, a été installé dans ses fonctions, le jeudi 23 février 2017 à Ouagadougou. Il s’est engagé à travailler pour la réorganisation des Forces armées nationales et à mener une guerre sans merci contre le terrorisme.BOUDA

Le ministre entrant a montré son engagement à travailler avec les Forces armées nationales pour assurer la sécurité des personnes et des biens et traquer les terroristes. « J’ai confiance en notre armée qui dispose d’hommes valeureux et engagés. Toutes les dispositions seront prises, les moyens seront mis à la disposition de nos Forces armées nationales pour que dans notre pays, nous ne soyons plus victimes d’actes terroristes. Nous n’avons pas peur, les terroristes seront terrorisés », a soutenu le ministre en charge de la défense.

A l’en croire, la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) est tributaire des conditions de stabilité sociale, gage de sérénité pour les investisseurs privés.

Le secrétaire général du ministère, le colonel-major Alassane Moné, a promis d’accompagner le nouveau ministre pour l’exécution des grands projets du département dont le Plan stratégique 2017-2021 de la réforme des forces armées nationales.
Depuis les mutineries de 2011, ce poste était occupé cumulativement par le président du Faso.

Ancien ministre de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles et ancien directeur général du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), Jean Claude Bouda est marié et père de trois enfants.

Mathias Lompo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.