Le président de l’Association des anciens footballeurs et autres athlètes de l’Asec Mimosas (AAFAAM), Tchika Casimir, a signalé de nombreux malades en leur sein, lors des obsèques de Laurent Pokou, samedi, à Tiassalé (Sud, région de l’Agnéby-Tiassa).ASEC

Il s’agit de Ahipeaud Guillaume, Manglé Eustache, N’Guessan Clément, Yoro Alphonse et Kessié Mathias pour ne citer qu’eux. Le président Tchika craint que la liste des décès des anciennes gloires du sport ivoirien en général et du football en particulier, s’allonge dans les semaines à venir et interpelle le gouvernement.

« Je souhaite que l’Etat se penche sur la solution de tous les anciens, toutes disciplines confondues, parce que c’est difficile. C’est la pauvreté qui fait que nous enregistrons beaucoup de morts comme ça », s’est-il indigné, en plaidant pour que le gouvernement augmente le nombre de bénéficiaires de la pension allouée aux anciens athlètes de haut niveau.

Il a remercié le président du conseil d’administration de l’Asec Mimosas, Roger Ouégnin, grâce à qui les joueurs du club, depuis 1988, vivent de leur art contrairement à leurs ainés d’avant cette date qui sont au bord « du gouffre » et ne doivent leur subsistance qu’à l’assistance de l’équipe dirigeante de leur ancien club.

Pour les services rendus à la nation, l’Etat ivoirien octroie une rente viagère à un certain nombreux d’anciens athlètes, toutes disciplines confondues, rappelle-t-on.

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.