La Direction régionale du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat de l’Est a annoncé, le 21 mars 2017 à Fada N’Gourma, avoir saisi 1,6 tonnes de riz d’origine indienne, impropre à la consommation et bien d’autres produits alimentaires prohibés, nous a appris l’AIB. riz

«Dans une boutique, les agents de contrôle ont saisi 4 sacs de riz indien de 25% de brisure périmés depuis le mois de février 2017. Les agents de contrôle ont remonté à partir de la boutique ; au regard de la facture d’achat jusqu’au marché pour mettre la main sur une quantité importante d’une tonne 600 soit 66 sacs de riz », a indiqué le directeur régional du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Moumini Doulkom qui a parlé aussi de la saisie d’huile périmée, de biscuits, de pâtes alimentaires, d’eau de javel et du vinaigre.

Selon lui, cette saisie a été possible grâce à la vigilance des agents de contrôle, en inspection à Fada-N’Gourma.

M. Doulkoum a appelé la population à la vigilance pour barrer la route aux faussaires et autres commerçants sans scrupule: «Nous invitons les populations à être très vigilantes et à dénoncer toute tentative de détention de ces produits prohibés. Déjà, il faut le souligner qu’on enregistre déjà des plaintes de citoyens ce qui nous permet de saisir des produits dans des boutiques. Nous saluons et encourageons cette démarche de ces consommateurs ».

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.