Le commissaire du gouvernement, Alioune Zanré, a prononcé, ce mardi 4 avril 2017 à Ouagadougou, ses réquisitoires contre les 21 accusés de l’affaire de l’attaque de la poudrière de Yimdi. Il a requis 20 ans de prison ferme contre le sergent-chef Aly Sanou, présumé cerveau de l’attaque et le sergent Ollo Stanislas Sylvère Poda pour le complot militaire.BARRE

Il a ensuite requis 15 ans de prison contre le sergent Abdoul Nafion Nébié, les caporaux Desmond Toé, Hamidou Drabo, le soldat de 2e classe Seydou Soulama, les soldats de 1re classe Abou Ouattara et Ollé bienvenue Kam et 10 ans d’emprisonnement ferme contre les soldats de 2e classe Aboubakren Ould Hamed, Handi Yonli et Youssouf Traoré, le sergent Salif Couldiaty, les soldats de 1re classe Djimaldine Napon, Hamado Zongo et Boureima Zouré.

De plus, le procureur a requis une peine d’emprisonnement ferme de trois ans pour les faits de désertion à l’étranger en temps de paix contre le caporal Issaka Ouédraogo, les sergents-chefs Roger Koussoubé, Laoko Mohamed Zerbo et l’adjudant Kossé Ouékouri.

Puis, il a requis trois de prison ferme pour les faits de complicité de vol aggravé contre le soldat de 1re classe Salfo Kosporé. Quant à Sabkou Yago, seul civil de l’affaire, il a requis une condamnation ferme de deux ans pour recel de malfaiteurs.
Après les plaidoiries, le tribunal va délibérer sur le sort de l’ensemble des 21 accusés et le verdict pourrait tomber ce mercredi 5 avril.

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.