La maire de l’arrondissement 3 de Ouagadougou, Raïnatou Sawadogo a animé une conférence de presse, ce vendredi 7 avril 2017, en vue de faire la lumière sur la motion de défiance déposée contre elle pour mauvaise gestion des affaires publiques, du carburant, du recrutement pour les Travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO) et d’enrichissement illicite.

La session extraordinaire prévue à cet effet devait avoir lieu, le 05 avril dernier, mais la rencontre n’a pu se tenir. Raïnatou Sawadogo explique que sont présentés 12 conseillers sur les 28 et le quorum n’a pas été atteint, avec l’absence des signataires.

Raïnatou Sawadogo a récusé toutes les accusations. Elle a expliqué que le budget a été élaborée par une commission et adopté par 27 voix pour et une contre, en réunion du conseil d’arrondissement.

Elle a déclaré n’avoir jamais fait de délégation de signature, depuis sa prise de fonction et avoir octroyé, sur demande du Conseil municipal, cinq postes dans le cadre du recrutement THIMO à chacun des conseillers, en tenant compte des pressions sociales des militants de leurs partis respectifs.
«Je défie quiconque d’apporter les preuves que j’ai personnellement acquis une villa au cours de mon mandat. S’ils en ont qu’ils les présentent, je suis prête à démissionner», a-t-elle martelé.

Cela étant, elle a soutenu que des conseillers sont impliqués dans la vente de terrains à Zongo et à Rimkieta, des quartiers périphériques de la capitale. Et de poursuivre : «Le parti au pouvoir ne souhaite pas que l’opposition gère une mairie, surtout pas l’arrondissement 3 de Ouagadougou. Pour moi, c’est une simple tentative de destitution. (…) Ils ont manigancé, monté les conseillers municipaux contre moi».

Pour finir, elle a appelé les signataires de la motion au dialogue, afin de trouver les solutions idoines à la crise.
A noter que les conseillers qui ont déposé la motion de défiance sont au nombre de 16, dont 4 de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), par ailleurs, formation politique du maire contesté.

Joachim Batao
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.