La commune de Bobo-Dioulasso a organisé une marche de soutien aux FDS ce dimanche 14 octobre 2018. La marche qui a regroupé l’ensemble des forces vives de Bobo-Dioulasso vise à soutenir et encourager les FDS victimes d’attaques terroristes à répétition.

La marche de soutien aux FDS des forces vives de Bobo-Dioulasso est partie de la place Tiefo Amoro au gouvernorat de la région des Hauts-Bassins. En tête de cortège, le maire de la commune de Bobo-Dioulasso Bourahima Sanou et les autorités coutumières, religieuses et administratives de Sya étaient accompagnés d’une forte délégation gouvernementale.

Les forces vives de la ville de Sya invitées à être des relais d’information pour les FDS

 

Dans sa déclaration liminaire, le maire de Bobo a  d’abord déploré et qualifié les attaques contre les FDS «  d’acte ignoble d’une gravité jamais connu au Faso. » Pour Bourahima Sanou, l’objectif de ses attaques est de «  saper l’effort de développement entrepris par le gouvernement et le moral de nos FDS. »

Face à cette situation, l’édile de la commune de Bobo-Dioulasso au nom des forces vives a exprimé sa solidarité et sa compassion aux familles des victimes des attaques terroristes. Par ailleurs, il invite le peuple burkinabé à collaborer avec les FDS  à travers L’Union et la solidarité. Une collaboration qui passe par le renseignement et l’information donnée par la population aux FDS selon le secrétaire général du gouvernorat. Bernard Beba qui a reçu le message des marcheurs, salue la mobilisation de la population et promet remettre leur message à qui de droit.

Les opérateurs économiques de Bobo offrent 5 millions aux FDS

Les opérateurs économiques de Bobo ont aussi pris part à la marche de soutien aux FDS. Pour matérialiser leur soutien, ils ont offert la somme de. Cinq millions de francs CFA (5.000.000f) aux Forces de Défense et de sécurité. Une somme qui a été remis au SG du gouvernorat de la région des Hauts-Bassins.

Les femmes au premier rang

Elles sont sorties nombreuses, les femmes de Bobo-Dioulasso pour la marche de soutien aux FDS.  Tous les moyens étaient bons (tricycles, cars, camions… ) pour permettre à « nos mamans » de participer à cette marche.  Si certaines disent être venues marcher pour soutenir les FDS, d’autres par contre disent répondre  à l’appel de leur parti politique.

Sotouo Justin Dabiré / Bobo

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.